Les Pays-Bas se dotent d’une gigafactory capable de produire 40 millions de cellules de batterie par an

La société britannico-coréenne Eurocell construira très probablement aux Pays-Bas son usine annoncée pour la production de cellules de batterie en Europe. Eurocell déclare être en pourparlers avec les autorités néerlandaises et l’agence néerlandaise du développement (NOM) au sujet de cet investissement. Les négociations seraient à un stade avancé.

Eurocell a mentionné pour la première fois en février des projets de production de cellules de batteries en Europe occidentale. La société a mentionné le Royaume-Uni, les Pays-Bas et l’Espagne comme sites potentiels pour la construction de sa première Gigafactory européenne Eurocell.

Soutien du gouvernement

Il a été précisé à l’époque que le choix final dépendrait fortement du soutien que l’on pourrait obtenir du gouvernement des pays concernés. Les Pays-Bas semblent désormais avoir apporté la meilleure réponse à ces conditions.

« L’entreprise s’est sentie encouragée par l’engagement positif de la part du gouvernement néerlandais et de la NOM », notent les porte-parole d’Eurocell. Ils ajoutent que la phase finale des discussions sur les investissements peut être entamée.

L’entreprise ne mentionne pas les facteurs qui ont été déterminants dans le choix d’une implantation aux Pays-Bas. Aucune déclaration n’a encore été faite sur l’emplacement exact de la nouvelle usine, mais Eurocell se dit confiant de pouvoir fournir des informations plus concrètes à ce sujet prochainement.

Cependant, selon un certain nombre d’observateurs, l’Eemshaven, au nord de Groningue, aurait été le lieu choisi. Il y aurait suffisamment de terrains disponibles pour la centrale et il serait également facile de fournir l’énergie nécessaire – à partir de trois centrales électriques et de parcs éoliens, entre autres.

Deux phases

Toutefois, l’entreprise a annoncé son intention de construire la nouvelle gigafactory en deux phases. Au milieu de cette décennie, les nouvelles installations devraient déjà fonctionner à pleine capacité.

La première phase commencera au début de l’année prochaine, et consistera en la production de cellules de batterie avancées pour les clients européens existants. La deuxième phase, éventuellement sur le même site, devrait permettre de fabriquer plus de 40 millions de cellules de batterie par an d’ici le milieu de la décennie. Pour une idée de grandeur : dans un véhicule électrique, on en trouve entre 5.000 et 9.000.

L’investissement initial prévu est de 800 millions de dollars. Sur une période de six ans, ce montant pourrait atteindre 2 milliards de dollars supplémentaires. Eurocell note également que la nouvelle gigafactory créera des centaines d’emplois directs et indirects.

(CP)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20