Les panneaux solaires en fin de vie auront bientôt beaucoup plus de valeur

Les recycleurs espèrent gagner des milliards d’euros en vendant des matériaux provenant de panneaux solaires obsolètes. Cela devrait également rendre la chaîne d’approvisionnement du secteur solaire plus durable.

La demande de composants de panneaux solaires recyclés va « monter en flèche » dans les années à venir, à mesure que le nombre d’installations augmente et que la menace d’un goulot d’étranglement de l’offre se précise.

Actuellement, la plupart des panneaux solaires jetés aux États-Unis sont déchiquetés ou finissent dans des décharges. Le recyclage n’est pas une option. « La valeur que vous pouvez tirer d’un panneau recyclé n’est pas suffisante pour couvrir le coût du transport et du recyclage », explique The Verge.

Mais à l’avenir, les matériaux recyclables issus des panneaux solaires jetés représenteraient une valeur marchande totale de 2,6 milliards d’euros d’ici à 2030. En 2050, la valeur de ces matériaux pourrait atteindre 78 milliards de dollars selon une analyse de Rystad Energy.

Les goulets d’étranglement dans la chaîne d’approvisionnement donnent un coup de pouce au recyclage

« Le recyclage des cellules photovoltaïques (les cellules qui convertissent la lumière solaire en électricité, NDLR) n’en est encore qu’à ses débuts, mais il est considéré comme un élément essentiel de la transition énergétique », peut-on lire dans l’analyse.

Selon les calculs de Rystad Energy, les cellules solaires obsolètes généreront environ 27 millions de tonnes de déchets par an d’ici 2040. D’ici là, les matériaux récupérés des panneaux en fin de vie représenteront 6 % de tous les investissements dans l’énergie solaire. Aujourd’hui, cette part ne représente pas plus de 0,08 % de l’ensemble des investissements.

Cet engouement serait dû à la croissance rapide de la part des services publics à grande échelle qui utiliseront l’énergie solaire. Du côté de l’offre, des goulets d’étranglement apparaîtront en raison de la demande croissante de matériaux. C’est là que le recyclage peut apporter un soulagement en réutilisant les matériaux des panneaux solaires en fin de vie.

« L’augmentation des coûts de l’énergie, l’amélioration des technologies de recyclage et la réglementation gouvernementale pourraient ouvrir la voie à un marché où davantage de panneaux solaires en fin de vie seront destinés au recyclage plutôt qu’à la décharge la plus proche », indique le rapport.

Quels sont les matériaux les plus rentables ?

L’argent, le cuivre, l’aluminium et le silicium polycristallin récupérés sont ceux qui rapporteront le plus sur le marché du recyclage, selon Rystad Energy. Cependant, l’argent et le silicium ne peuvent pas être séparés par les méthodes de recyclage actuelles. Souvent, ce matériau est déchiqueté avec le reste du panneau et vendu comme des éclats de verre. Cependant, de nouvelles recherches sur la meilleure façon de recycler les panneaux solaires devraient bientôt améliorer la situation.

Pour l’heure, quiconque conserve ses vieux panneaux solaires risque de se retrouver avec une montagne de déchets, mais il pourrait bientôt se retrouver avec un coffre au trésor.

(CP)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20