Nouvelle forme de fraude: des faux ‘certificats Corona’ circulent en Belgique et à l’étranger

Isopix

Durant cette crise, une nouvelle forme de fraude a été mise en évidence. Tant en Belgique qu’à l’étranger, certains criminels fabriquent de faux ‘certificats Corona’. C’est en tout cas ce que révèle VRT NEWS. 

Les faux ‘certificats Corona’ sont généralement proposés sur les réseaux sociaux comme Snapchat ou WhatsApp. Toute personne qui achète un faux certificat Corona peut choisir le résultat qui figure sur le certificat. À noter que le prix dépend du résultat que vous souhaitez obtenir dans certains cas. Un échantillon de ces faux certificats révèle que le précieux sésame est déjà disponible au prix de 30 euros pour un résultat positif, contre 20 euros pour les faux négatifs.

Les escrocs utilisent, entre autres, les logos des laboratoires et de faux noms de médecins pour rendre le document le plus réaliste possible. À l’étranger, les escrocs établiraient même des certificats sur la base d’une attestation officielle d’un membre de la famille ou d’un ami. 

Des infractions

On ignore encore aujourd’hui si ces faux certificats sont vendus à grande échelle dans notre pays, tellement ils sont difficiles à distinguer des vrais documents. 

Selon le vaccinologue Pierre Van Damme de l’Université d’Anvers, un faux certificat n’est pas sans danger. Quelqu’un qui est potentiellement positif peut se retrouver en possession d’un faux négatif dans sa poche et impossible de contrôler la transmission du virus. ‘Pour l’instant, on ne peut se fier à un tel certificat’, prévient-il.

Quiconque envisage de copier lui-même un document devrait y réfléchir à deux fois. La falsification des certificats officiels est sévèrement réprimandée en Belgique (jusqu’à 10 ans de prison et une amende salée). 

Hier encore, Interpol a mis la population en garde contre les nouvelles formes de criminalité qui ont émergé pendant la crise sanitaire. L’organisation a également alerté la population sur le commerce de faux vaccins.