Nouveau record pour Brussels Airport: 26,4 millions de passagers en 2019

En y devenant indirectement actionnaire, la Flandre s'octroie une part du pouvoir de décision à l'aéroport national de Brussels Airport.
EPA

Brussels Airport a franchi un nouveau record en 2019 avec 26,4 millions de passagers soit 2,7% de plus qu’en 2018, indique mercredi l’aéroport dans un communiqué.

Cette croissance se remarque tant sur les passagers locaux qui augmentent de 2,6% que sur les voyageurs en transfert qui augmentent de 2,5%, ce qui résulte du renforcement de Brussels Airport comme hub du réseau Star Alliance.

Nombre de vols stable

‘Brussels Airport a atteint en 2019 un nouveau record de fréquentation avec 26,4 millions de passagers accueillis. En 10 ans, le nombre de passagers est passé de 17 millions en 2009 à 26,4 millions en 2019, mais le nombre de vols est cependant resté stable au cours de cette période. Cela démontre que la croissance de nos activités peut se faire sans augmentation de l’impact environnemental grâce à l’utilisation d’avions non seulement plus grands et mieux remplis mais également nettement plus écologiques’, se réjouit Arnaud Feist, CEO de Brussels Airport Company.

La grève nationale de février, ainsi que les tensions sociales chez skeyes au premier semestre et la faillite du voyagiste Thomas Cook, qui a entrainé la suppression de nombreux vols en particulier en octobre, ont quelque peu affecté ces résultats. Les faillites de WOW air et de Fly bmi au premier trimestre ont également eu un effet négatif, souligne Brussels Airport.

Le réseau long-courrier a enregistré une hausse de 4,7% l’an dernier grâce notamment à Ethiopian Airlines, Cathay Pacific, United Airlines, Emirates, Air Canada, Etihad Airways et ANA. Du côté du réseau court et moyen-courrier, Ryanair, Brussels Airlines, TAP Air Portugal, Aeroflot, Iberia, easyjet, Vueling et Finnair ont connu de belles croissances.

Le fret en baisse

Concernant le fret, l’aéroport national a enregistré le passage de 667.220 tonnes, soit 8,8% de moins qu’en 2018. Les volumes full cargo, secteur plus sensible aux fluctuations du marché, connaissent la plus forte baisse (-15,9%). Les services express (-6%) ont également subi une diminution en termes de tonnage pour la première fois depuis plusieurs années, principalement en raison de la grève nationale de février et de la situation chez skeyes durant le premier semestre 2019. Également touché, mais dans une moindre mesure, par ces événements, le fret à bord d’avions passagers a diminué de 2,5%.

Durant l’année 2019, le nombre de mouvements aériens à Brussels Airlines a reculé légèrement de 0,4% par rapport à l’année précédente.