Non, le prix Nobel de la paix n’a pas été décerné à Donald Trump

Isopix

Il revient au Programme alimentaire mondial des Nations unies, a décidé le comité.

La faim dans le monde n’a pas été éradiquée. Cette semaine encore, le Programme alimentaire mondial des Nations unies rappelait que 50 millions de personnes étaient menacées de famine en Afrique australe. Une conséquence de la vague de sécheresse qui a touché le Malawi, le Mozambique, la Zambie et le Zimbabwe en 2019. La pandémie n’a évidemment rien arrangé.

L’instabilité et les conflits issus de certains pays font le reste : ‘Dans certains pays, nous voyons les conflits et l’instabilité se combiner aux extrêmes climatiques, pour forcer les gens à quitter leurs maisons, leurs fermes et leurs lieux de travail. Dans d’autres, les chocs climatiques se produisent parallèlement à l’effondrement économique et laissent des millions de personnes au bord de la misère et de la famine’, a déclaré David Beasley, Directeur exécutif du PAM.

318 candidatures étaient en lice, à savoir 211 individus et 107 organisations. Cette liste étant secrète, on ne sait pas si Donald Trump y figurait. Un parlementaire norvégien a par contre plaidé pour qu’il le soit en 2021.