Donald Trump, nommé au prix Nobel de la Paix 2021, suite à la recommandation d’un parlementaire norvégien

Donald Trump. – Isopix

On sait que le président américain n’est pas un va-t-en-guerre. Mais s’il a récolté une nomination au prix Nobel de la paix, c’est principalement pour son travail en coulisse sur l’accord de paix entre Israël et les Emirats arabes unis.

La nomination a été présentée par le député norvégien Christian Tybring-Gjedde qui en a lui-même fait la recommandation auprès du comité. ‘Je pense qu’il a fait plus d’efforts pour instaurer la paix entre les nations que la plupart des autres nominés pour le Nobel de la paix’, a déclaré le député norvégien à la chaîne américaine Fox News.

Le député vise en particulier l’accord de paix signé entre Israël et les Émirats arabes unis. ‘Un accord de paix historique’, selon ses défenseurs. ‘Un maintien du statu quo arrangé’, selon ses détracteurs.

La lettre mentionne également le ‘rôle clé du président américain pour faciliter les contacts entre les parties de conflits de longue date’, comme le conflit frontalier entre l’Inde et le Cachemire ou encore la reprise du dialogue avec la Corée du Nord.

Le député ne se décrit pas ‘comme un grand partisan de Trump’, mais il estime que ‘le comité devrait examiner les faits et ne le juger que là-dessus, pas sur la façon dont il se comporte parfois. Des personnes qui ont reçu le prix Nobel de la paix ces dernières années ont fait beaucoup moins que lui. Par exemple, Barack Obama [prix Nobel de la paix en 2009, ndlr] n’a rien fait.’

Peut-on en dire autant, si on se place du point de vue de l’Iran ou de la Chine ?