Mesures contre le Covid-19: les Européens sont loin d’être logés à la même enseigne

Isopix

La situation sanitaire en Europe est partagée entre une meilleure protection de la population à risque grâce aux vaccins et une troisième vague de contaminations. De ce fait, chaque pays gère les mesures contre le Covid-19 à sa manière. Petit état des lieux.

Au début de la crise du Covid-19, il y a un an, il était assez facile de savoir ce que faisaient nos voisins européens. Tous les pays ou presque avaient imposé un confinement strict. Les mesures pratiques variaient quelque peu, mais le mot d’ordre était le même partout : restez chez vous. Quand est arrivé l’été, chaque pays a également lancé, plus ou moins en même temps, son programme de déconfinement. La population était beaucoup plus libre et lorsqu’on voyageait d’un pays à l’autre, les mesures étaient fortement similaires.

Mais aujourd’hui, il est beaucoup plus difficile de s’y retrouver. Et pour cause : certains pays sont plus frappés que d’autres par une troisième vague de contamination. Quelques pays ont également décidé de passer outre l’UE pour se procurer des vaccins et protéger plus rapidement leur population. C’est tout juste si on sait comment cela se passe chez nos voisins frontaliers. Alors voici un petit tour d’horizon pour voir comment les autres pays européens gèrent cette situation sanitaire.

La France est depuis passé en rouge (confinement partiel) – Credit: Toute l’Europe.

Confinement (partiel)

Selon le site Touteleurope.eu, 16 pays de l’Europe (y compris le Royaume-Uni) imposent un confinement, même partiel à ses habitants. La France a d’ailleurs récemment rejoint le groupe en confinant une vingtaine de départements au cours des dernières semaines. Cela signifie que les commerces non essentiels doivent fermer et les déplacements en dehors de son domicile sont limités. L’Espagne et l’Italie ont également décrété un confinement seulement dans certaines régions.  

L’Allemagne a reconfiné aussi une partie de sa population depuis la fin de l’année 2020. Bars, restaurants et commerces non essentiels sont fermés. Le déconfinement était annoncé pour le 28 février. Mais par crainte d’une troisième vague, l’Allemagne a décidé de prolonger les mesures. Elle doit se réunir avec les chefs des Länder ce lundi : une nouvelle prolongation des mesures jusqu’à la fin avril est annoncée.

Aux Pays-Bas, le confinement dure depuis le 4 novembre. Les bars et restaurants sont fermés, les écoles secondaires et les universités donnent leur cours à distance et les commerces non essentiels n’ouvrent que sous certaines conditions. L’annonce d’un couvre-feu à la fin janvier a provoqué plusieurs jours d’émeutes dans les grandes villes néerlandaises.

L’Irlande, la Slovaquie, le Portugal, la Lituanie, la Grèce, la Hongrie, la République tchèque et l’Estonie sont, pour l’instant, encore confinés. En général, les commerces non essentiels et l’horeca sont fermés et les déplacements sont limités. D’autres mesures, comme la fermeture des écoles ou le respect d’une bulle social, sont ajoutées dans certains pays. Les autorités annoncent souvent des dates de fin, qu’elles finissent par repousser, ne voyant pas une évolution assez positive dans la situation sanitaire du pays.

Le Royaume-Uni est également confiné, mais plus pour très longtemps. Le Premier ministre, Boris Johnson a annoncé un plan de déconfinement. Et contrairement aux autres pays, il a de grandes chances d’être respecté. Les Britanniques bénéficient déjà d’une large couverture vaccinale. Plus de la moitié des habitants du Royaume-Uni ont déjà reçu au moins une dose du vaccin.

Couvre-feu

14 pays ont imposé un couvre-feu à leur population. Les horaires sont assez variables. En Belgique, par exemple, le couvre-feu dure de minuit à 5h – sauf à Bruxelles (22h-6h). En France, l’horaire est beaucoup plus serré, il commence dès 19h. L’Autriche interdit les déplacements entre 20h et 6h.

La plupart des pays qui ont imposé un couvre-feu sont également en confinement. Les seules exceptions sont la Belgique, le Luxembourg, l’Autriche, Chypre, la Roumanie et la Slovénie. Bien que les règles soient strictes en Belgique, notre pays n’est en effet pas considéré comme ‘en confinement’. En effet, les magasins non-essentiels sont ouverts, les déplacements dans le pays ne sont pas limités et la plupart des écoles sont ouvertes ou au moins partiellement ouvertes dans le primaire, le secondaire et les universités.

Plusieurs pays, comme la Suisse, le Danemark ou la Pologne, n’imposent pas de couvre-feu ni de confinement. Mais ils conservent quelques mesures plus strictes, notamment la fermeture des bars et restaurants.

Au final, seuls les pays scandinaves sont aussi libres que pendant l’été. Le port du masque dans certains lieux et la distanciation sociale sont les deux seules mesures encore en vigueur. La Suède est toutefois dans une position bien plus délicate que ses deux voisins sur le plan sanitaire.

Le nombre de contaminations moyenne sur les 7 derniers jours par million d’habitants. Credti : Our World In Data.

Pour en savoir plus: