Malgré des résultats moins bons que prévus, Cathie Wood achète encore une quantité énorme d’actions Robinhood

Vendredi, le cours de l’action Robinhood a atteint un point historiquement bas suite aux annonces des résultats du dernier trimestre de 2021. La célèbre investisseuse a alors profité du prix bas pour acheter de nombreuses actions. À quoi joue-t-elle?

Robinhood, l’application pour boursicoteurs. Elle était devenue connue, il y a exactement un an, comme outils des investisseurs de Reddit qui se jetaient sur des actions comme Gamestop puis AMC Entertainement, aussi appelées les actions « mème ». Profitant de cette vague de succès, Robinhood décidait de se lancer en bourse, en juillet 2021. Après un premier bond, le cours a connu une chute continuelle.

Vendredi, l’entreprise a annoncé ses résultats du quatrième trimestre 2021. Une perte nette de 423 millions de dollars, rapporte Reuters. Un an auparavant, l’entreprise avait enregistré un bénéfice de 7 millions. Les rentrées financières sur le trimestre étaient de 363 millions de dollars, correspondant environ aux estimations, et surpassant ceux du dernier trimestre de 2020 (318 millions de dollars). La perte colossale serait alors due aux augmentations des coûts, à hauteur de 162%, indique l’entreprise.

Si pour le directeur financier Jason Warnick il s’agit « du moment où les coûts vont être réduits » et que même les rentrées financières peuvent être un signe positif, une autre nouvelle est cependant moins bonne : la plateforme a perdu 8% de ses utilisateurs, en l’espace de trois mois. Ils étaient, fin décembre, 17,3 millions.

Pour le premier trimestre de 2022, Robinhood s’attend à 340 millions de dollars de revenus, 35% de moins que les revenus du premier trimestre 2021. Cela est également moins que les estimations de Wall Street, à 448 millions de dollars, rapporte CNBC.

« Buy the dip »

Ces annonces ont immédiatement fait plonger le cours de l’action, qui a perdu 15%, pour s’établir à 9,98 dollars, le plus bas point historique. C’est là qu’entre en scène Cathie Wood, la célèbre investisseuse. Elle se jette sur l’action, et en achète 2,44 millions d’un coup, à son prix le plus bas : « buy the dip », comme le veut l’expression anglaise.

Via son ETF (fonds négocié en bourse) Ark Innovation, Cathie Wood a acheté 1,95 million d’actions, et 230.000 environ pour chacun de deux autres ETF que sa société gère, ARK Next Generation Internet et ARK Fintech Innovation ETF, rapporte Bloomberg.

Ark Innovation est alors devenu un des premiers actionnaires de Robinhood (classé, d’ailleurs, parmi les pires introductions à la bourse depuis le début de la pandémie). C’est que Cathie Wood semble avoir une affection particulière pour Robinhood : toutes les semaines, depuis octobre (le moment où le prix de l’action est passé en dessous du prix lors de l’IPO, 38 dollars), elle ajoute des actions de la plateforme à son portefeuille.

L’Ark en chute

Cet ETF avait créé la sensation en 2020. Cathie Wood avait parié sur les actions « restez-à-la-maison », comme Zoom et autres logiciels de services à distance. L’ETF avait gagné 150% sur l’année. Mais depuis, il patauge. Il a perdu près de 25% en 2021. Depuis le jour de l’an, l’ETF s’est écroulé encore de 27%.

Cathie Wood se justifie : elle et sa société parient sur des technologies « disruptives », et il est normal qu’elles soient volatiles. Elle estime trouver un retour sur investissement sur cinq ans, en général.

Mais elle se fait de plus en plus critiquer. Son fonds serait une véritable bombe à retardement. D’un autre côté, l’on se demande jusqu’à quel niveau les investisseurs vont supporter la baisse et soutenir Cathie Wood.

À quoi joue alors Cathie Wood avec ses achats massifs et répétés d’actions de Robin Hood? Sa stratégie sera-t-elle payante? Dans un premier temps, lundi, le cours de Robinhood est remonté quelque peu, à 14 dollars après cinq heures d’ouverture du marché.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20