Game over pour les actions « mème » ? Un krach, et une perte de 80 milliards de dollars à la clé

Après une vague d’engouement de boursicoteurs pour le marché des actions, ces actifs ironiques qualifiés de « mème » connaissent aujourd’hui une forte chute, notamment sur le mois passé. Une chute qui entraîne une perte de 80 milliards de dollars pour les investisseurs. La partie semble finie.

L’engouement envers ces actions « meme », faisant partie de la culture humoristique d’internet provient notamment du réseau social Reddit, où des investisseurs en herbe échangent sur des chaines dédiées. Mais c’est game over, la partie est finie, note le média spécialisé Investor’s Business Daily.

Une baisse qui a duré plus d’un mois a fait disparaître tous les gains des actions favorites des utilisateurs du réseau, dont les plus connues AMC Entertainment, GameStop, Peloton Interactive et Robinhood Markets, l’application pour investisseurs. Via celle-ci, une bulle avait notamment été créée en début d’année par la coordination de ces boursicoteurs autour de l’action GameStop.

Investor’s Business Daily a analysé, avec MarketSmith (une entreprise spécialisée dans l’analyse de données boursières), les données du S&P 500, et en vient à la conclusion que les actions citées sont les plus touchées. L’analyse comprend les 25 actions les plus populaires, ainsi que celles d’un fonds négocié en bourse (ETF) qui contient des actions meme (appelé Solactive Roundhill Meme Stock).

La fête est finie

L’engouement a commencé avec l’épisode GameStop. Toute l’année, divers actions ont ainsi profité de l’engouement de ces investisseurs. Mais aujourd’hui, les gains cumulés durant un an se sont évaporés. Pour GameStop par exemple, l’action a perdu 13% ce lundi uniquement, notamment à cause de craintes sur l’avenir de l’entreprise. Craintes qui, d’ailleurs, étaient déjà présentes avant la bulle : une chaine de magasins qui vend des jeux vidéos, à l’heure du cloud gaming, est vouée à avoir des difficultés, comme les ont connues les chaines qui autrefois vendaient ou louaient des DVDs, et qui ont disparu depuis.

cours de l’action de GameStop sur l’année. crédit: Business AM, actus boursières.

Depuis fin novembre, l’action a perdu plus de 100 dollars en valeur, passant de 247 à 136 dollars, une perte de plus de quatre milliards pour les investisseurs. Toutes les actions confondues ont perdu 27% depuis un mois. La perte totale, sur cette courte période est donc colossale : 80 milliards de dollars. Un mois compliqué pour d’autres domaines également, certes, mais le S&P 500, dans son ensemble est en augmentation. L’analyse note qu’il s’agit de la première fois qu’autant d’investisseurs perdent autant, en même temps.

Manque d’expérience

« C’est comme aller au casino : la pire chose qui puisse vous arriver, c’est que vous gagniez beaucoup la première fois que vous y allez. Il y a beaucoup d’investisseurs qui n’ont pas d’expérience ni de capacité d’analyse en profondeur », compare Eben Burr, président de la société de conseils en actifs Toews. « On continue alors d’y aller, mais on devient téméraire. On ne sait pas ce qu’on fait, et c’est la banque qui gagne. Les actions meme doivent être interprétées comme quelque chose de très spéculatif. »

Quand on joue avec le feu, on finit par se brûler? Les pertes sont en tout cas considérables. En considérant la valeur marchande cumulée des 25 entreprises, celle-ci a connu un pic le 27 janvier. Depuis, elle a perdu plus d’un cinquième de sa valeur. Cet index a même perdu quasi 20% les quatre dernières semaines.

A niveau individuel, la perte est encore plus vertigineuse. L’action de Robinhood par exemple a perdu 44% de sa valeur sur un mois, une perte de 13 milliards de dollars pour les investisseurs.

cours de l’action de RobinHood (IPO en juillet 2021). crédit: Business AM

Comparé au S&P 500

Les fans pourront prétendre que sur l’année, les 25 actions sont toujours dans le vert. C’est vrai, mais ce n’est qu’une partie de l’histoire. Elles se retrouvent maintenant fortement à la traine par rapport au S&P 500.

AMC, une chaine de salles de cinéma, est par exemple toujours en positif sur l’année, et au-dessus de son pic. Mais sur les dernières quatre semaines, l’action a perdu 40%, alors que le S&P 500 est en augmentation de 0,2%.

Toujours sur l’année, l’index de ces 25 actions est plus ou moins resté plat, c’est-à-dire qu’il est plus ou moins identique à la valeur du début de l’année. Le S&P 500, depuis le début de l’année, a gagné 25%. Et le rendement de ses dividendes est d’1,4%.

La hype boursière entretenue sur Reddit semble devoir se dégonfler, avant que peut-être une prochaine vague d’engouement ne fasse s’envoler les spéculations dans un autre domaine. Elle semble d’ailleurs se transférer déjà vers les crypto-meme.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20