« Lorsque l’ère des taux d’intérêt bas sera terminée, nous verrons combien de personnes ont réellement cru au bitcoin »

Nous saurons bientôt si le bitcoin est effectivement la meilleure réserve de valeur, ou simplement une énorme bulle spéculative gonflée par les politiques monétaires laxistes des banques centrales.

Selon la plupart des irréductibles amateurs de crypto-monnaies, le bitcoin, la plus grande crypto-monnaie en valeur de marché, est la réserve de valeur ultime. C’est un refuge parfait contre l’inflation galopante et les politiques irrationnelles des banques centrales. Il est supérieur à l’or, métal précieux, pour plusieurs raisons.

Cependant, selon les crypto-critiques, les monnaies numériques, qui ont atteint une valeur de marché totale de plus de 2 000 milliards de dollars, constituent une classe d’investissement extrêmement spéculative et volatile. Le fait que la crypto soit devenue si précieuse l’année dernière aurait tout à voir avec l’énorme quantité d’argent qui a été injectée dans l’économie mondiale pendant la pandémie par les plans de relance et les banques centrales pratiquant la politique de la planche à billets.

La crypto serait donc en fait une grosse bulle, estiment certains investisseurs. Depuis que le bitcoin a atteint un nouveau sommet historique en novembre, la crypto-monnaie a déjà perdu 40 % de sa valeur. Les cryptomonnaies se sont à nouveau pris les pieds dans le tapis en ce début d’année après les annonces de la Fed.

Le plus grand test jamais réalisé pour le bitcoin et les crypto est sur le point de commencer, selon plusieurs experts. Surtout maintenant que la Fed américaine envisage de relever ses taux d’intérêt et donc de resserrer sa politique monétaire.

« Les achats d’actifs apparemment perpétuels de la Fed étaient la pierre angulaire de l’investissement en cryptomonnaies »

« S’ils vont augmenter les taux d’intérêt trois fois en 2022, cela veut dire que l’ère des taux d’intérêt bas est terminée, nous allons vraiment voir combien de personnes ont cru à la thèse crypto du bitcoin », a déclaré Stéphane Ouellette, PDG et cofondateur de la plateforme cryptographique FRNT Financial, à l’agence de presse Bloomberg. « Je m’attends à ce qu’une Fed qui devient de plus en plus faucon (lutte contre l’infation), et ce sera très mauvais pour la valorisation (des crypto, ndlr) », a ajouté M. Ouellette.

Michael O’Rourke, actuaire en chef chez JonesTrading, est également d’accord avec M. Ouellette. « Les achats d’actifs apparemment perpétuels de la Fed ont été la pierre angulaire de l’investissement en crypto », souligne-t-il. Selon O’Rourke, une augmentation des taux d’intérêt par la Fed réduira rapidement le bilan de la banque, ce qui pourrait saper la philosophie haussière derrière le bitcoin et de nombreux autres crypto-actifs.

Le bitcoin pourrait se réinventer

Toutefois, Bloomberg affirme que le bitcoin reste « une sorte de métamorphe ». La crypto-monnaie existe depuis plus de dix ans (le bitcoin a fêté son 13e anniversaire ce mois-ci) et a traversé plusieurs crises tout en prenant constamment de la valeur. La monnaie numérique, qui, année après année, a été qualifiée d' »arnaque » par Donald Trump ou de « mort-aux-rats » par Warren Buffett, revient de plus en plus forte.

Un facteur clé indiquant que les crypto peuvent survivre à la prochaine crise des taux d’intérêt et de l’inflation est le taux élevé d’adoption du bitcoin et d’autres crypto par les investisseurs institutionnels et les grandes banques. « Il ne faut pas exclure la possibilité que le bitcoin évolue à l’avenir pour se réinventer et retrouver son importance », conclut Max Gokhman, cadre supérieur chez AlphaTrAI, un gestionnaire d’actifs qui mise beaucoup sur les algorithmes d’IA pour les actifs numériques.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20