Les prix de Disney+ n’ont pas encore augmenté que son patron, très confiant, évoque déjà de nouvelles hausses

Tout juste passé devant Netflix en nombre d’abonnés, Disney semble avoir une totale confiance dans l’attrait de ses services de streaming. Une augmentation des prix est prévue d’ici quelques mois, et elle ne sera pas la dernière.

Lors du dernier trimestre, Disney (Disney+, Hulu et ESPN+ compris) a détrôné Netflix en nombre d’abonnés. 221,7 millions à travers le monde, contre 220,7.

La société avait profité de cette jolie performance pour annoncer une augmentation – historique – de ses prix. Aux États-Unis, l’abonnement classique passera de 7,99$ à 10,99$ dès le 8 décembre. Les utilisateurs qui veulent éviter cette hausse pourront se rabattre sur la formule avec de la publicité, qui débarquera au même moment au même prix que la formule actuelle.

Il n’y a pas encore eu d’annonce pour les prix en Europe, mais une augmentation ne devrait pas tarder. Pour rappel, l’abonnement mensuel à Disney+ coûte pour l’instant 8,99€ en Belgique.

« Peu d’impact sur le taux de désabonnement »

D’après Bob Chapek, CEO de Disney, cette hausse des prix ne risque pas de faire fuir trop d’abonnés. « Nous pensons que les conséquences sur le taux de désabonnement seront négligeables », a-t-il déclaré alors qu’il s’exprimait à la conférence Communacopia + Technology 2022 de Goldman Sachs, rapporte Variety.

D’après ses calculs, la formule avec pub sera « au pire, neutre en termes de marge ». Qu’elle soit préférée – ou non – par ses clients ne changera donc pas grand-chose, a-t-il assuré. « Cela ne fera que pousser nos ventes pour atteindre les chiffres [d’abonnés Disney+ prévus] que nous avons annoncés », a-t-il expliqué.

Le mois dernier, la firme a indiqué qu’elle comptait totaliser entre 215 et 245 millions abonnés à Disney+ (dont 80 à Disney+ Hotstar, une version réservée à l’Inde et à l’Indonésie) d’ici la fin septembre 2024. Actuellement, ce chiffre est de 152,1 millions (dont 58,4 à Disney+ Hotstar)

Ce n’est pas fini

Bob Chapek a également indiqué que lorsque l’abonnement sans pub à Disney+ sera passé à 10,99$, Disney aura encore une grande marge de manœuvre pour augmenter les prix.

« Je pense que notre prix est largement inférieur à la valeur que nous offrons », a-t-il déclaré, soulignant le fait que le rapport qualité/prix de Disney+ resterait de toute façon supérieur à celui de plusieurs concurrents.

Visiblement très confiant, Bob Chapek a ajouté que Disney avait aussi l’intention de lancer une offre combinant Disney+, Hulu et EPSN+. Pour ce faire, il faudra toutefois que le groupe mette totalement la main sur Hulu, dont 33% appartiennent toujours à Comcast.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20