Les mineurs chinois de Bitcoin pourraient trouver refuge au Texas

En mai, la Chine a annoncé une réglementation de plus en plus stricte contre le Bitcoin. Il est aujourd’hui ‘persona non grata’ dans le pays, alors plus de la moitié de minage de la cryptomonnaie y était réalisée. Un exode des mineurs s’organise et pourrait avoir comme destination les États-Unis.

Les mineurs chinois savent qu’il ne faudra pas longtemps avant que le gouvernement commence la répression à leur encontre. Depuis que la Chine a annoncé que les cryptomonnaies ne pouvaient plus être utilisées sur le marché, leur temps est compté.

Ceux qui souhaitent continuer leur business doivent donc trouver un nouveau pays d’accueil. Le principe de minage du Bitcoin permet de rendre ce travail transportable partout dans le monde. Toutefois, pour que leur activité reste rentable, il y a des critères à prendre en compte. Et le premier est le prix de l’électricité. Miner des Bitcoins demande de faire tourner de nombreux ordinateurs très puissants à plein régime, ce qui consomme énormément d’électricité. Il faut aussi que la réglementation soit en faveur des cryptomonnaies.

Kazakhstan ou Texas

L’exode chinois a déjà commencé. En tout cas, le hashrate, c’est-à-dire la puissance totale de calculs de tous les mineurs, diminue en Chine. Les installations dans le pays commencent doucement à se désactiver.

Le Kazakhstan serait une destination privilégiée par les mineurs chinois. Le pays est frontalier avec la Chine et les mines de charbon fournissent une énergie bon marché et abondante. En outre, les législations sont assez souples et accepteraient rapidement la construction de fermes d’exploitation. Toutefois, la nature des sources d’électricité kazakhs laisse penser que ce pays ne sera qu’une étape dans l’exode des mineurs.

En effet, l’une des plus grandes critiques du Bitcoin est son empreinte écologique. Le minage est en effet principalement alimenté par des combustibles polluants, comme le charbon ou le gaz. Même Elon Musk a déclaré qu’il accepterait à nouveau les bitcoins en paiement chez Tesla quand les émissions de CO2 qui sont liées auront baissé.

Le Texas pourrait alors faire une très belle terre d’accueil, selon les experts de la CNBC. Cette région propose l’électricité la moins chère du monde. Bien que l’État américain soit l’un des plus gros producteurs de gaz et de pétrole, une grande partie de son électricité est produite par l’énergie solaire et éolienne. Ce qui permet de rendre le minage un peu plus neutre pour le climat. En outre, la législation texane se montre également en faveur des cryptomonnaies. Et il est assez facile d’y monter sa propre entreprise. Le Wyoming est également un très bon candidat.

Toutefois, deux problèmes peuvent freiner l’exode vers les États-Unis.

  • La construction d’une installation prendra énormément de temps, à cause des lois, mais aussi des pénuries de conteneurs maritimes de la Chine vers les États-Unis, empêchant les mineurs de déplacer leur matériel.
  • Le réseau texan n’est pas le plus fiable du monde. En 2021, une immense tempête a plongé les habitants dans le noir, en plein hiver, pendant quelques jours. Pour protéger le réseau, les autorités pourraient demander à certains moments de rationner l’électricité, ce qui ne fera pas les affaires des mineurs.

De nombreux autres endroits sont également des destinations de rêve pour les mineurs.

‘La grande migration minière’

Dans le monde des cryptomonnaies, cet événement est déjà analysé par les experts. Il s’agit pour eux du plus grand événement de l’année sur le marché et ils lui ont déjà donné un nom : ‘La grande migration minière’. ‘Vous allez assister à un changement radical au cours des prochains mois’, affirme Brandon Arvanaghi, un ancien ingénieur en sécurité des échanges crypto chez Gemini.

Les six prochains mois seront décisifs. Il est clair que certains mineurs vont décider de se déconnecter et de ne pas bouger. De nombreux points d’activité seront donc désactivés définitivement. Mais ceux qui voudront partir auront besoin d’un peu de temps pour se délocaliser.

Cela offrira aux autres mineurs une rentabilité plus forte, car tous les calculs de la blockchain seront répartis sur un plus petit nombre d’installations.

Mais cela pourrait avoir un effet politique. Pour accueillir les mineurs, certains pays pourraient adopter des facilités pour le marché crypto. En outre, une meilleure répartition mondiale de l’activité de minage éviterait qu’un pays puisse dérégler le marché en imposant des restrictions, comme ce fut le cas avec la Chine.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés