3 raisons pour lesquelles la Chine continuera d’augmenter la réglementation autour du Bitcoin et d’autres crypto-monnaies

Le 21, le vice-premier ministre chinois Liu He a annoncé que l’extraction de bitcoins et le commerce de crypto-monnaies seraient traités de manière plus stricte. Le bitcoin a lentement commencé à se remettre cette semaine des dégâts causés par l’annonce chinoise, puis a rechuté ce vendredi. Les investisseurs en crypto-monnaies devront désormais garder un œil attentif sur la Chine. En fait, il y a trois raisons claires pour lesquelles ce ne sera pas le dernier cycle de réglementation des crypto-monnaies par la superpuissance asiatique.

1. L’enrichissement soudain de la classe moyenne chinoise entraîne parfois des troubles sociaux

  • Le gouvernement chinois considère comme une menace sérieuse tout ce qui peut perturber l’harmonie souhaitée au sein de la communauté.
  • Une augmentation soudaine de la richesse au sein de la classe moyenne par la spéculation sur le marché des crypto-monnaies pourrait provoquer des troubles. Il existe des précédents clairs à ce sujet.
  • Entre 2014 et 2015, la popularité du shadow banking a explosé dans le pays, entraînant parfois des manifestations locales.
  • Les protestations sont pernicieuses pour le gouvernement chinois, qui a donc pris des mesures de répression contre les prêts entre particuliers.
  • Les prêts des banques fantômes sont passés de plus de 155 milliards de dollars en 2018 à moins de la moitié en 2019. À la fin de 2020, le secteur a été presque entièrement « éliminé », selon le gouvernement chinois.
  • Le marché des crypto-monnaies pourrait bien subir le même sort. Si les banquiers de l’ombre prêtent de l’argent à des crypto-investisseurs pleins d’espoir qui ont manqué le premier bateau, le gouvernement chinois n’attendra pas aussi longtemps pour intervenir.

2. L’extraction de la plupart des bitcoins est trop polluante

  • L’extraction de bitcoins n’est pas conforme aux objectifs climatiques de Pékin. C’est la cause directe des récentes réglementations sur l’extraction de la monnaie dans des régions comme la Mongolie intérieure, le Xinjiang et le Sichuan.
  • Le plan actuel de la Chine consiste à atteindre le pic des émissions de CO2 d’ici à 2030 et à devenir totalement neutre sur le plan climatique d’ici à 2060.
  • Il sera difficile d’y parvenir avec l’exploitation minière de crypto-monnaies en travers du chemin. Ensemble, toutes les mines de bitcoin du monde consomment quotidiennement autant d’énergie que toute la Suède.
  • Au moins 75 % de cette activité se déroulera en Chine.
  • Au moins 8 % de tous les bitcoins sont extraits en Mongolie intérieure. La province du Xinjiang représente pas moins de 20 % de l’exploitation minière.
  • Si cette tendance se poursuit, l’extraction de bitcoins en Chine émettra autant de CO2 que certains pays européens d’ici 2024. Il s’agirait de 130 millions de tonnes de CO2.
  • Avec la nouvelle réglementation chinoise, les grands centres de données et les entreprises de cloud computing verront presque tous leurs avantages disparaître comme neige au soleil.
  • Les entreprises de télécommunications et les cybercafés populaires pourraient déjà perdre leur licence si le gouvernement découvre qu’ils exploitent des crypto-monnaies.
  • Entre-temps, plusieurs mineurs de bitcoins chinois envisagent déjà de s’installer en Amérique du Nord.

3. Les crypto-monnaies affaiblissent la position du yuan

  • Grâce aux crypto-monnaies, les Chinois les plus riches tentent souvent de faire sortir l’argent du pays, ce qui affaiblit le yuan.
  • Les sorties de capitaux ont provoqué une forte baisse de la part du yuan en tant que monnaie de réserve mondiale entre 2014 et 2016.
  • Pékin entend étouffer dans l’œuf toute nouvelle déflation potentielle avant qu’elle ne devienne incontrôlable.
  • Ce n’est plus un secret que la Chine veut se débarrasser de la domination du dollar comme monnaie de réserve.
  • Les crypto-monnaies sont également un rival potentiel de la monnaie numérique de la banque centrale chinoise, le yuan numérique. Cette méthode est déjà testée par les investisseurs étrangers à Hong Kong.
  • La Chine espère utiliser le yuan numérique pour renforcer la domination de sa monnaie sur la scène mondiale.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20