Hong Kong veut interdire les cryptomonnaies… sauf si vous êtes riche

Le gouvernement de Hong Kong réfléchit à une interdiction des cryptomonnaies depuis plusieurs mois. En fin de compte, le gouvernement semble vouloir s’engager sur la voie d’une réglementation sévère. Ceux qui n’auront pas assez d’argent ne pourront tout simplement pas se créer un portefeuille de cryptomonnaie. Et cela dans un pays considéré pendant longtemps comme offrant le plus de libertés économiques.

Vendredi, la branche financière du gouvernement de Hong Kong a finalement pris une décision sur le sort des cryptomonnaies. Cela fait l’objet de débats passionnés au sein du Conseil législatif de la ville depuis novembre 2020.

Une interdiction des cryptomonnaies n’est pas encore sur la table, mais cela pourrait venir plus vite qu’on ne le croit. Le gouvernement a annoncé vouloir imposer une réglementation draconienne sur l’utilisation des cryptomonnaies. Ces règles sévères visent principalement les petits investisseurs. Seules les personnes ayant déjà investi suffisamment d’argent dans leur portefeuille pourront continuer à acheter des cryptomonnaies. À condition d’obtenir une autorisation spéciale du gouvernement.

Selon la réglementation, ce sont les personnes qualifiées d’investisseurs ‘professionnels’ qui pourront être autorisées à échanger des cryptomonnaies conformément à la réglementation. Le prix à payer pour appartenir à cette classe? 8 millions de dollars de Hong Kong, soit 845.000 euros. C’est le montant qu’il faudra dans le portefeuille des investisseurs pour pouvoir le conserver.

La grande majorité de la population de Hong Kong serait alors simplement coupée du marché des cryptomonnaies. Selon le journal Cointelegraph, cela représenterait même 93% des 7,5 millions de Hongkongais.

La ville devenue l’ombre d’elle-même

Pour aggraver les choses, le gouvernement de Hong Kong cherche également des moyens de supprimer les licences des cryptomonnaies reconnues, rappelle Cointelegraph.

Ce n’est donc pas un hasard si Hong Kong a été exclue de l’Indice des libertés économiques cette année. La région autonome a trôné tout en haut de cet indice pendant 26 ans. En 2020, la ville était encore numéro 2, Singapour ayant pris la première place.

Hong Kong est maintenant connue comme la ville qui poursuit ses propres entrepreneurs et jeunes indépendants et qui chasse sa population pour tenter de faire baisser les prix exorbitants de ses loyers.

Si Hong Kong applique cette réglementation sur les cryptomonnaies, la ville sera véritablement devenue l’ombre d’elle-même pour de bon.

En savoir plus:

Plus
Lire plus...
Marchés