Les États-Unis proches du pic de l’épidémie alors que les corps continuent de s’empiler

L’hôpital Sinai-Grace à Detroit. Des sacs mortuaires et des sacs bleus contenant les effets personnels des défunts sont empilés à l’intérieur d’une unité de stockage de réfrigérateur portable à l’extérieur de l’hôpital. (CNN)

Les États-Unis ont recensé 1.500 nouvelles victimes du coronavirus en 24 heures, portant le total à plus de 23.500 décès. Si le gouverneur de l’État de New York estime que le pire est passé, des images d’un hôpital de Détroit font froid dans le dos.

Lundi, les États-Unis ont enregistré un nouveau bilan de 1509 victimes en une journée, soit presque le même chiffre que la veille (1514). Le nombre de victimes semble donc se stabiliser. Le pays reste tout de même le plus endeuillé au monde, loin devant l’Italie (20.400) et l’Espagne (17.700). Les États-Unis recensent quelque 582.000 personnes contaminées depuis le début de la pandémie, selon les chiffres de l’Université Johns Hopkins.

L’épicentre de l’épidémie, l’État de New York, a franchi ce lundi la barre des 10.000 décès. Mais son gouverneur Andrew Cuomo reste optimiste. Il estime désormais que ‘le pire’ de la crise est ‘passé’, le nombre d’hospitalisations net (différence entre admissions et sorties) étant en sensible ralentissement. Même son de cloche du côté du directeur des CDC (Centres pour le contrôle et la prévention des maladies) Robert Redfield, pour qui les États-Unis ‘s’approchent du pic’.

‘Nous sommes prêts à monter des milliers [de lits] en plus si nous en avons besoin. Je ne pense pas que nous en ayons besoin, parce qu’il semble que nous ayons atteint un plateau, et même dans plusieurs cas que [les chiffres] baissent’, a pour sa part indiqué Donald Trump.

10 États planifient leur réouverture

Le président des États-Unis plaide donc pour une réouverture rapide, revendiquant lundi le pouvoir ‘total’ de lever le lockdown national contre l’avis des gouverneurs et experts. Dix gouverneurs américains des côtes est et ouest se sont réunis le même jour pour coordonner des réouvertures économiques progressives.

Selon Reuters, Andrew Cuomo a déclaré qu’il faisait équipe avec cinq homologues des États voisins du New Jersey, du Connecticut, du Delaware, de la Pennsylvanie et du Rhode Island pour élaborer les meilleures stratégies de déconfinement.

‘Personne n’a jamais été dans cette situation, personne n’a toutes les réponses’, a-t-il déclaré. ‘S’occuper [d’abord] de la santé publique et de l’économie: lequel est le premier? Ils le sont tous les deux.’ De l’autre côté du pays, la Californie, l’Oregon et l’État de Washington travaillent sur un pacte similaire. Au total, les dix États concernés englobent plus de 100 millions d’habitants.

Effroi à Detroit

Des photos partagées par le personnel des urgences de l’hôpital Sinai-Grace à Detroit sont pourtant tout sauf rassurantes. Elles montrent des corps stockés dans des chambres d’hôpital vacantes mais aussi empilés les uns sur les autres dans des unités de détention réfrigérées sur le parking de l’hôpital.

Deux corps ont été placés sur un lit, côte à côte, et un autre est placé sur une chaise à côté du lit. Les trois corps sont placés dans des sacs mortuaires blancs. (CNN)

‘Tout ce que je sais, c’est que nous n’avions plus de lits pour garder nos patients, donc nous ne pouvions pas en réserver pour les corps’, a déclaré anonymement un employé des urgences à CNN. ‘C’est parce que nous n’avions pas encore obtenu nos congélateurs extérieurs, donc ces chambres avaient des lits et les gens de la morgue ne travaillent pas de nuit’, a expliqué un autre employé des urgences.

‘Les corps sont certainement empilés deux fois sur le sol. Il n’y a pas de monte-charge pour aider à mettre les corps sur l’étagère’, a indiqué un employé des urgences qui a été témoin de scènes similaires. Ces images alarmantes surgissent à peine une semaine après d’autres photos prises dans l’État de New York. On y voyait des travailleurs en tenue de protection descendre dans une énorme fosse où les cercueils sont empilés.

Lire aussi: