Marchés:
Chargement en cours…

MERCREDI 28 OCT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Les États-Unis mettent en garde Boris Johnson: ‘Huawei est un parasite qui s’accroche au Royaume-Uni’

Logo Business AM
Tech

24/06/2020 | Pieterjan Neirynck | 3 min de lecture

Donald Trump et Boris Johnson. Isopix

Le gouvernement du président américain Donald Trump a mis en garde le gouvernement britannique suite à son intention d’autoriser un centre de recherche Huawei au Royaume-Uni.

De quoi s’agit-il? Huawei travaille au déploiement de la 5G dans plusieurs pays, mais pas aux États-Unis. Outre-Atlantique, le géant technologique est sur liste noire pour risque d’espionnage présumé. Par ailleurs, les Américains dénoncent la plus faible résistance face à Huawei en Europe. Au Royaume-Uni, Huawei a dans un premier temps été autorisée à participer à l’infrastructure 5G, avant que les Britanniques ne semblent finalement changer d’avis.

Quoi de neuf? L’administration Trump est mécontente des projets de Huawei de construire un centre de recherche au Royaume-Uni. Le complexe sera situé dans la région de Cambridge et coûtera 400 millions de livres sterling. Le projet fait suite à la décision d’autoriser Huawei à construire des infrastructures 5G. Boris Johnson n’a en effet pas (encore) retiré cette autorisation.

Les détails?

  • Au début de l’année, le président américain Donald Trump s’était furieusement emporté après que le Premier ministre britannique Boris Johnson ait refusé de tenir compte des avertissements concernant Huawei.
  • Aujourd’hui, Keith Krach, sous-secrétaire à la croissance économique, a comparé Huawei à un ‘parasite’ qui s’accroche au Royaume-Uni. Dans le Times, il a également qualifié le géant de la technologie de ‘prolongement du gouvernement chinois’.
  • ‘Ils en ont après les gens et la technologie’, a-t-il poursuivi. ‘Ils veulent s’emparer des chercheurs et des talents des universités les plus prestigieuses. Ils veulent mettre la main sur la technologie et les droits intellectuels pour les ramener en Chine’.

L’essentiel? Bien que Huawei continue à clamer qu’elle est une entreprise totalement autonome, sans aucun lien avec le gouvernement chinois, la firme continue à susciter les soupçons. Boris Johnson subit également une forte pression en interne de la part des députés conservateurs afin qu’il coupe tous liens avec Huawei.

Lire aussi:

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    43.478.447
  • Nombre
    de décès
    1.159.319
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    321.031
  • Nombre
    de décès
    10.810
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour