Les Belges ne préparent pas leur succession, même plus âgés

Photo : Matthew Bennett – Unsplash

Trois Belges sur quatre n’ont pas préparé leur succession, selon Legacio, une plateforme en ligne spécialisée dans la succession, qui a mené une enquête auprès de 1.000 Belges.

« Alors que plus de la moitié des Belges de plus de 45 ans ont déjà dû gérer une succession, l’enquête révèle que trois répondants sur quatre n’ont rien mis en place pour leur succession – aucun testament, ni donation, assurance ou mandat extra-judiciaire. Fait étonnant, cette statistique reste quasiment similaire chez les plus de 65 ans, que l’on aurait pourtant tendance à imaginer davantage préparés », explique mercredi Legacio dans un communiqué.

Le fait de disposer de peu de biens revient comme la justification la plus fréquente à l’impréparation de la succession. En revanche, la majorité des Belges ayant préparé leur succession affirment l’avoir fait dans le but de protéger un conjoint ou un enfant, ou pour réduire les droits de succession. Enfin, l’enquête indique qu’une succession sur quatre est source de tensions ou de conflit, accentuant davantage l’importance de la préparation à la transmission de son patrimoine.

« Si la déclaration de succession est une obligation légale en Belgique, quatre Belges sur 10 n’ayant pas encore été confrontés à une succession n’ont jamais entendu parler de cette démarche. En outre, tant chez les francophones que chez les néerlandophones, plus de la moitié des répondants (55 %) pensent à tort que le notaire est obligatoire pour préparer et rédiger une déclaration de succession, alors qu’il ne s’agit pas d’un acte notarié », explique encore Legacio.

Enfin, l’impôt sur l’héritage n’échappe pas à ces fausses idées reçues, l’enquête indiquant que la majorité (60%) des Belges interrogés surestiment celui-ci, parallèlement au fait que six répondants sur 10 souhaiteraient voir cet impôt disparaître.

Pour aller plus loin: