Les 277 recommandations démocrates que Biden pourrait acter dès son premier jour à la Maison-Blanche

Joe Biden
Isopix

Le 8 juillet dernier, Joe Biden et Bernie Sanders publiaient une feuille de route qui marquait un net virage pour le Parti démocrate. Une taskforce composée d’une cinquantaine de membres (élus, militants, experts, économistes, etc.) répartis en six commissions, avait rendu un rapport final long de 110 pages. Bien que Joe Biden ne se soit pas explicitement engagé à mettre en œuvre chacune des politiques recommandées par cette ‘taskforce’, cette feuille de route offre une vision claire de ce à quoi pourrait ressembler la présidence Biden. À cette fin, le quotidien The Guardian a dégagé 277 recommandations qui pourraient être mises en pratique par Biden dès ses premiers jours à la Maison-Blanche. 

En mai dernier, Joe Biden et Bernie Sanders avaient confié à un groupe de travail la mission d’ébaucher une vision politique portant sur six axes principaux :  la santé,  l’économie,  le changement climatique, la réforme de la justice, l’éducation et l’immigration.

Toutes ces recommandations ne sont pas des idées nouvelles: 48 d’entre elles consistent simplement à renoncer à certaines stratégies mises en place sous l’investiture de Trump ou à rétablir des règles encore présentes sous l’investiture d’Obama. Aussi, sur les 48 politiques actées sous l’ère de Trump, que le document appelle à supprimer, 28 portent sur le politique d’immigration. 

La feuille de route abordait en effet plusieurs domaines qu’elle jugeait problématiques, tous répartis dans divers champs de compétence : 

  • L’immigration (79 recommandations)
  • Le changement climatique (56 recommandations)
  • L’économie (55 recommandations)
  • L’éducation (39 recommandations)
  • La justice pénale (36 recommandations)
  • Les soins de santé (27 recommandations)

Toutes ces recommandations ont été validées dans par les progressistes que par les plus modérés du parti. D’après le quotidien The Guardian, Joe Biden devrait donc pourvoir les mettre en pratique assez rapidement. 

Parmi ces recommandations, figurent :

  • L’augmentation du revenu minimum fédéral à 15 dollars (13,3 euros), réclamé depuis des années par la gauche du parti
  • L’instauration d’un congé payé de 12 semaines en cas de naissance ou de maladie.
  • Question santé, le rapport ambitionne de donner ‘à tous les Américains le choix de sélectionner une assurance publique abordable, de haute qualité et sans franchise’ via le système mis en place par la réforme de la santé de Barack Obama
  • Le rapport vise également à rendre accessible le Medicare, l’assurance publique réservée aux seniors dès l’âge de 60 ans (alors que l’âge minimum requis aujourd’hui est de 65 ans).
  • Le dossier climatique que les objectifs fixés semblent les plus ambitieux. Pour l’atteindre, plusieurs mesures sont préconisées : 100% de bâtiments à énergie positive dans les nouvelles constructions d’ici 2035 et une expansion historique des projets d’énergie renouvelable, via l’installation de 500 millions de panneaux solaires et 60 000 éoliennes terrestres et marines.
  • Le document appelle à un programme ‘Buy Clean’ pour obliger le gouvernement à acheter de l’énergie propre produite avec des normes de travail plus strictes. 

Mais la bureaucratie fédérale est également pointée du doigt. Le document présente donc aussi une série de réformes réfléchies sur l’United States Department of Agriculture (USDA).

Les 277 recommandations identifiées par la quotidien devraient donc toucher les secteurs suivants:

  • Le Département de la Sécurité intérieure (59 politiques)
  • Le ministère de la Justice (56 politiques)
  • Le cabinet du président (37 politiques)
  • Le département du Travail (26 politiques)
  • Le département d’État (21 politiques)
  • Le département de l’Énergie (17 politiques)
  • Le ministère de l’Agriculture (15 politiques)
  • Le département du Logement et du Développement urbain (13 politiques)
  • L’agence de protection de l’environnement (13 politiques)