Trump renonce à son recours en Arizona alors que les médias américains annoncent les résultats finaux

Donald Trump Amerikaanse presidentsverkiezingen
Donald Trump. – Isopix

L’équipe de campagne de Donald Trump vient d’annoncer qu’elle renonçait à son recours légal en Arizona, qui demandait que les bulletins de vote soient réexaminés. Une annonce qui intervient alors que les deux derniers États dont les résultats étaient encore soumis à un véritable doute ont été attribués par la presse américaine. La plupart des médias annoncent ce soir, en comptabilisant les résultats de la Géorgie et de la Caroline du Nord, que Joe Biden totalise 306 grands électeurs, contre 232 pour Donald Trump.

Donald Trump conteste toujours les résultats des élections, affirmant qu’il a été victime d’une vaste fraude. Et face à la victoire de Joe Biden qui semble irrémédiable, il a tenté de contester en justice les résultats des votes. En vain?

17 plaintes

Selon l’Associated Press, l’équipe de Trump a déposé pas moins de 17 plaintes. Certaines actions plus particulières ont été intentées dans 4 États : 

  • En Géorgie, où un recomptage manuel des votes a été annoncé mercredi. Selon les résultats actuels, Joe Biden devancerait Trump de 14.111 voix, soit une différence de 0,3 %. En Géorgie, un recomptage peut être demandé dès que la marge est inférieure à 0,5 %. Aussi, 53 bulletins de vote, suceptibles d’être arrivés trop tardivement, ont également été annulés.
  • En Pennsylvanie, où deux procès ont été intentés par l’équipe de campagne du président sur le dépouillement des votes.  
  • Dans le Michigan, où deux plaintes ont été déboutées et où les deux autres sont toujours en cours d’examen.

Mais en Arizona, la situation est différente. Jeudi dernier déjà, l’équipe de Trump avait renoncé à ses allégations de ‘fraude électorale’ avant de les qualifier d’’erreurs de bonne foi’. Aujourd’hui, l’équipe de campagne de Trump a annoncé qu’elle renonçait à son recours, l’avance de Joe Biden étant ‘trop importante’. 

Trump loin d’être résigné

Si cette annonce peut laisser penser que le président pourrait se résigner, il n’en est rien. Cette après-midi encore, Kayleigh McEnany, la porte-parole de la Maison-Blanche, a annoncé que le président avait toujours fermement l’intention d’effectuer un second mandat. 

‘Le président pense qu’il sera encore président et qu’il effectuera un second mandat’, a-t-elle répondu à un présentateur qui lui demandait si Donald Trump avait l’intention de se rendre à la cérémonie d’investiture de Joe Biden. ‘Nous n’en sommes pas là, nous nous concentrons dans un premier temps sur les contestations des votes’, a-t-elle ajouté. 

Biden, le grand gagnant

La bataille est donc encore loin d’être terminée pour Trump, alors que les médias américains avancent tour à tour les résultats finaux: Joe Biden comptabiliserait, selon eux, 306 grand électeurs avec la Géorgie et Donald Trump en compterait 232, avec la Caroline du Nord.