L’Égypte agrandit le canal de Suez: suffisant pour éviter les blocages comme celui de l’Evergreen?

La proue de l’Ever Given bloqué dans le rive du canal de Suez (Crédit: Suez Canal Authority/dpa – isopix)

La Suez Canal Authority (SCA) a récemment annoncé qu’elle allait entreprendre des travaux pour agrandir et approfondir le canal de Suez. L’Égypte veut éviter qu’une autre catastrophe comme le blocage du canal par l’Evergreen en mars dernier, qui avait paralysé le commerce maritime mondial. Mais est-ce que les quelques mètres glanés par la SCA seront suffisants ? Rien n’est moins sûr.

Les travaux de dragage commencent dans la zone où l’Evergreen s’est bloqué. Cette portion de seulement 30 mètres de large sera agrandie à 40 mètres. Le canal sera approfondi à près de 22 mètres, contre 20 mètres actuellement. La SCA voudrait également prolonger la seconde voie près du Grand Lac Amer pour permettre la circulation dans les deux sens.

Agrandissement des bateaux

Ces travaux vont, sans aucun doute, faciliter la circulation des bateaux dans ce canal tellement étroit qu’il faut des pilotes expérimentés pour manœuvrer. Toutefois, certains experts doutent que cela soit suffisant. C’est notamment le cas de Sal Mercogliano, historien maritime à l’Université Campbell en Caroline du Nord, interviewé par la CNN. Sa crainte est que l’agrandissement du canal de Suez ne provoque l’agrandissement des cargos.

Selon l’assureur maritime Allianz Global Corporate and Specialty, les navires de commerce ont augmenté leur capacité de cargaison de 1.500% en 50 ans. En une décennie, la capacité de transport est passée du simple au double. Le commerce international ne cesse de croître depuis de nombreuses années, ce qui pousse les transporteurs à vouloir des bateaux toujours plus gros. Aujourd’hui, les plus gros bateaux savent toujours traverser le canal de Suez, mais la marge de manœuvre est très étroite. Et lorsque la météo est capricieuse, c’est encore plus difficile.

Le blocage de l’Evergreen a bien montré ce problème. Ce bateau fait partie des 1% des navires marchands les plus grands du monde. Et par un temps brumeux et avec de belles rafales en mars dernier, le bateau s’est coincé dans une rive du canal, bloquant le passage pendant 6 jours. C’est tout le commerce mondial qui en a été affecté.

Si les transporteurs ne prennent pas cet événement comme un avertissement, ils pourraient très bien commander des bateaux encore plus grands, dont la navigation dans le canal agrandi sera toujours aussi compliquée.

L’impact du marché

Ioannis Theotokas, professeur au Département d’études maritimes de l’Université du Pirée en Grèce, ne pense pas que les bateaux deviendront rapidement encore plus gros. En cause : les importants investissements dans les ports pour accueillir les bateaux actuels réalisés au cours des dernières années. Agrandir les navires signifierait de nouveaux investissements et le marché n’est pas prêt pour cela.

 La compagnie Mearsk a également affirmé qu’elle ‘n’a pas l’intention de faire transiter de plus gros navires via le canal de Suez’.

Le canal de Suez avait déjà connu des travaux d’agrandissement en 2015. Sur certaines portions où les bateaux doivent se croiser, la largeur de canal est passé de 27 mètres en 1956 à plus de 113 m actuellement.

Pour aller plus loin: