Le premier vaccin anti-Ebola approuvé par l’agence américaine des médicaments

FILE – In this Tuesday, July 16, 2019 file photo, health workers dressed in protective gear begin their shift at an Ebola treatment center in Beni, Congo DRC. The World Health Organization says the ongoing Ebola outbreak in Congo still warrants being classified as a global emergency, even though the number of confirmed cases has slowed in recent weeks. (AP Photo/Jerome Delay, File)

La FDA a donné son feu vert à la firme Merck et son vaccin anti-Ebola, le premier à l’heure actuelle.

C’est une première dans la lutte contre le virus qui continue de faire des ravages en Afrique de l’Ouest. L’agence américaine de l’alimentation et des médicaments (la FDA) a donné son feu vert à l’entreprise Merck pour la commercialisation de son vaccin Everbo.

Le produit avait déjà été testé dans une phase expérimentale. L’organisation Mondiale de la santé et les autorités de la République démocratique du Congo l’ont utilisé sur le terrain entre 2014 et 2016.

Everbo s’injecte en une dose et empêche la transmission de cette fièvre hémorragique dévastatrice, selon la FDA. En novembre, la Commission européenne avait déjà approuvé la mise sur le marché du produit de la firme américaine.

Un virus qui tue encore

Rien qu’en RDC, le virus a tué plus de 2000 personnes sur les six derniers mois de cette année. Il s’agit de la deuxième plus grande épidémie, après celle de 2013-2016 qui avait couté la vie à 11.3000 malades.