Le préavis de grève contre l’obligation vaccinale gagne les hôpitaux bruxellois

Les syndicats socialistes Setca et CGSP ont déposé conjointement un préavis de grève avec effet immédiat concernant tous les travailleurs et travailleuses des hôpitaux privés et publics bruxellois, annoncent-ils vendredi.

Le préavis couvre toute action protestant contre la charge de travail, les coupes budgétaires, le manque de personnel, les normes d’encadrement « datées », le raccourcissement des durées de séjour. Tous des éléments « qui rendent le travail insoutenable ».

Le dépôt de préavis de grève a été précipité par le cadre décidé lundi par le gouvernement fédéral pour la vaccination obligatoire du personnel soignant. Cette obligation devrait entrer en vigueur au 1er janvier, date après laquelle une période de transition de trois mois débutera. Pendant ce temps, les soignants et soignantes qui ne sont pas vaccinés seront mis au chômage temporaire corona. Si à la date du 1er avril, ils et elles ne bénéficient toujours pas d’une couverture vaccinale, ils seront licenciés et leur accès à la profession leur sera retiré. Alors que l’accord a été entérinné en Conseil des ministres, le PS continue à s’opposer à une mesure qui ne touche qu’un seul secteur.

Ces sanctions ont offusqué les syndicats, qui dénoncent la possibilité de licencier dans un secteur touché par une pénurie de main-d’œuvre et qui se trouve en première ligne du combat contre le coronavirus. « Il est inacceptable de licencier les uns et d’augmenter/dégrader la charge de travail des autres », dénoncent ainsi le Setca et la CGSP.

La CSC a annoncé hier entamer un mouvement dans plusieurs hôpitaux de Wallonie.

Plus
My following
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20