« Le minage de cryptos consomme plus de 2% du volume total d’électricité en Russie »

Le plus grand pays du monde voit une part non négligeable de son énergie partir dans l’industrie du bitcoin.

Le gouvernement russe, par l’intermédiaire de Vasily Shpak, le chef adjoint du ministère de l’Industrie et du Commerce, a rapporté les statistiques surprenantes la semaine dernière. La nouvelle a été reprise par le site spécialisé Cointelegraph, entre autres .

Selon Shpak, « les mineurs decryptomonnaies représentent plus de 2% du volume total d’électricité consommée en Russie ». Il a souligné que la part de l’industrie « d’extraction crypto » dans la consommation énergétique globale du pays est supérieure à celle du secteur agricole russe.

Shpak a ajouté que le minage de crypto se situe actuellement dans ce qu’on appelle une « zone grise » et n’est en aucun cas taxé.

Régulation

Le Premier ministre du pays, Mikhail Mishustin, a appelé à une refonte du secteur crypto en avril.

Plus tôt cette année, le gouvernement russe a publié un document décrivant les principes de réglementation des cryptomonnaies . Le document est apparu sur le site web officiel et bénéficie du soutien de la banque centrale, qui avait précédemment appelé à l’interdiction de l’extraction et du commerce de crypto.

Avant cela, des informations de presse avaient fait surface selon lesquels le président russe Vladimir Poutine soutenait les efforts visant à réglementer le secteur minier de la cryptographie. Mais nulle part dans le document il n’est (encore) question d’extraire des cryptomonnaies.

Bitcoin

La Russie apporte une contribution significative au hashrate du système de Bitcoin, la cryptomonnaie la plus importante et la plus précieuse au monde. Le hashrate est la quantité de puissance de calcul et de puissance que les mineurs soumettent pour être le premier à deviner un code de hachage correct à partir du système de blockchain.

Avec 4,66% de la contribution totale au hashrate, les Russes occupent la cinquième place mondiale. Seuls les Canadiens (6,48%), les Kazakhs (13,22%), les Américains (37,84%) et les Chinois (21,11%) les devancent.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20