‘Le Covid-19 est sorti d’un laboratoire’: un des plus hauts responsables américains de la lutte contre le coronavirus brise la glace

Alors que le rapport des experts de l’OMS ayant investigué à Wuhan se fait toujours attendre, l’un des virologues ayant longtemps eu un rôle clé dans la lutte des Etats-Unis contre le coronavirus a décidé de sortir du bois. Pour lui, le Covid-19 n’a pas été transmis à l’homme par l’animal. Le virus proviendrait d’un laboratoire.

Début 2021, 17 experts internationaux de l’OMS se sont rendus à Wuhan afin de faire la lumière sur l’origine du coronavirus. S’ils ont annoncé lors d’une conférence de presse que le virus était bien d’origine animale, leur rapport officiel n’a toujours pas été publié. Initialement prévue pour la semaine du 15 mars, la publication ne cesse d’être reportée.

Pendant ce temps, un ancien haut responsable américain a fait une sortie remarquée ce vendredi sur CNN. Robert Redfield a été le directeur des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) entre mars 2018 et janvier 2021. Il s’agit de la principale agence fédérale des États-Unis en matière de protection de la santé publique. Le Dr Redfield a également fait partie de la task force coronavirus de la Maison Blanche, jusque fin janvier. Autant dire que son avis vaut la peine d’être pris en considération.

Pour lui, l’origine ‘la plus probable’ de ce virus est ‘un laboratoire, dont il s’est échappé’. ‘D’autres personnes ne croient pas à cela. Ce n’est pas grave. La science finira par le découvrir’, a ajouté le Dr Redfield, rappelant qu’il s’agissait ‘seulement d’une opinion’.

D’après le Dr Redfield, l’hypothèse d’une transmission à l’homme par l’animal est moins probable. ‘Je ne crois pas que le virus soit passé d’une chauve-souris à un être humain et qu’à ce moment-là, il soit devenu l’un des virus les plus infectieux que nous connaissions en termes de transmission interhumaine. Il faut un certain temps pour qu’il trouve comment devenir de plus en plus efficace dans la transmission interhumaine. Je ne pense pas que cela ait un sens biologique’, a-t-il affirmé.

Pas d’intentionnalité

D’après l’ancien directeur des CDC, le Covid-19 aurait été au cœur d’expériences réalisées au sein d’un laboratoire de l’Institut de virologie de de Wuhan. Les scientifiques chinois auraient tenté d’‘améliorer’ le virus pour le rendre plus efficace, à des fins de recherche.

‘Disons que j’ai un coronavirus sur lequel je travaille. La plupart d’entre nous, au laboratoire, essayons de le cultiver et de l’améliorer. Nous essayons de faire en sorte qu’il se développe de mieux en mieux, pour pouvoir faire des expériences et comprendre ce qu’il en est. C’est comme ça que je vois les choses’, a-t-il avancé.

Le Dr Redfield a également précisé que, selon lui, le virus ‘a commencé à transmettre quelque part en septembre, octobre, à Wuhan’. Sur ce plan, ses affirmations pourraient se rapprocher des futures conclusions de l’OMS. Les experts de l’organisation ont découvert 13 variants différents du virus, relevées fin décembre 2019. Ce qui pourrait être la preuve que le Covid-19 circulait plus tôt que la date à laquelle la Chine l’a cliniquement reconnu.

Enfin, le Dr Redfield a tenu à clarifier sa position. Pour lui, le virus est sorti d’un laboratoire de Wuhan, mais cette hypothèse ‘ne sous-entend pas une quelconque intentionnalité’.

Le Dr Fauci réfute, le président Biden attend

Le très réputé Dr Anthony Fauci, directeur de l’Institut national des allergies et maladies infectieuses (NIAID) et toujours membre de la task force coronavirus de la Maison Blanche, a réagi aux déclarations de son ex-collaborateur. Il a déclaré que son opinion n’était pas celle la plus largement partagée au sein de la communauté scientifique. Pour lui, si le virus est devenu si transmissible, ce n’est pas car il a été créé en laboratoire mais bien car il a longtemps circulé sous les radars.

L’amélioration du virus en laboratoire ‘est une possibilité’, a-t-il admis, ‘mais la plus probable, et celle sur laquelle la plupart des responsables de santé s’accordent, c’est que [le virus] soit passé sans se faire repérer, se répandant dans la population pendant plusieurs semaines ou mois, ce qui lui a permis de bien s’adapter avant d’être identifié cliniquement’, a déclaré le Dr Fauci.

La position de Joe Biden reste quant à elle incertaine. Interrogée vendredi sur le rapport de l’OMS, la porte-parole de la Maison Blanche Jen Psaki a regretté ‘un manque de transparence et de données dans sa préparation’, ainsi qu’un ‘manque de transparence des Chinois’. Elle pense toutefois que le rapport sera publié prochainement. ‘Nous allons devoir l’examiner et nous assurer que nous avons accès aux informations sous-jacentes’, a-t-elle précisé, réitérant l’appel des Etats-Unis au lancement d’une enquête internationale sur la pandémie.

Sur le même sujet:

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20