Le taux de chômage le plus élevé au monde se trouve dans… le pays le plus industrialisé d’Afrique

Nulle part dans le monde le chômage n’est plus élevé qu’en Afrique du Sud. Le taux de chômage dans le pays, en comptant les personnes qui ont cessé de chercher du travail, a atteint 44,4% au cours du deuxième trimestre de cette année. C’est ce que révèle un rapport de l’agence de presse Bloomberg, basé sur l’analyse de 82 pays différents.

Les analystes de Bloomberg soulignent toutefois que les données de certains pays figurant dans l’étude ne sont pas à jour.

Crainte d’une nouvelle augmentation

« Au deuxième trimestre de cette année, le taux de chômage en Afrique du Sud a atteint 33,2%, contre 32,6 % trois mois plus tôt », note Bloomberg. « Toutefois, si l’on utilise une définition élargie – qui inclut les citoyens qui étaient disponibles pour travailler mais ne cherchaient pas d’emploi – le chiffre a encore augmenté, passant de 43,2% à 44,4% au cours de la même période. »

Bloomberg soupçonne que les chiffres du chômage en Afrique du Sud vont encore augmenter au cours du troisième trimestre. « Le gouvernement sud-africain a de nouveau décidé de restrictions plus strictes pour tenter de contrôler une troisième vague d’infections par le virus Covid-19 », font remarquer les analystes.

« Ces mesures entravent les efforts visant à revitaliser l’économie sud-africaine, qui s’est contractée de 7% l’année dernière. La hausse du chômage pourrait créer une pression plus forte pour étendre les mesures d’aide, mais au détriment des efforts de stabilisation des finances publiques. »

Des émeutes meurtrières ont également éclaté dans les provinces de Gauteng et de KwaZulu-Natal, deux grands centres économiques. Ces émeutes ont fait 354 morts, mais ont également entraîné le pillage et la fermeture de milliers d’entreprises.

Selon la South African Property Owners Association, les troubles ont coûté au pays environ 50 milliards de rands (2,85 milliards d’euros) en perte de production et ont provoqué le déplacement d’au moins 150.000 personnes.

Townships

En Afrique du Sud, l’économie la plus industrialisée d’Afrique, le taux de chômage est resté au-dessus de la barre des 20% pendant au moins deux décennies, alors même que la production augmentait d’au moins 5% par an au début de ce siècle.

« La capacité des entreprises sud-africaines à embaucher des personnes est minée par un système éducatif qui ne parvient pas à développer des compétences suffisantes », note Bloomberg. « Cette situation est aggravée par une législation du travail stricte, qui rend difficile l’embauche et le licenciement des travailleurs. »

Enfin, il y a aussi l’impact de l’ancien régime d’apartheid, qui a exilé une grande partie des citoyens noirs du pays dans les « townships », à la périphérie des grandes villes. Cette situation rend plus difficile l’accès de ces personnes au marché du travail formel.

Outre l’Afrique du Sud, le Nigeria et la Namibie ont également enregistré un taux de chômage supérieur à 0 % au cours du deuxième trimestre de cette année, selon les chiffres de Bloomberg. « Après cela, il y a la Jordanie, le Costa Rica et la Tunisie », indiquent les analystes. « Dans l’Union européenne, l’Espagne et la Grèce arrivent en tête de liste avec des taux de chômage avoisinant les 15%. »

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés