La Suède veut remplacer l’énergie nucléaire par des panneaux solaires, mais le soleil est-il suffisant en hiver ?

Le plus grand parc solaire de Suède a été officiellement inauguré ce mois-ci. Bien que le pays scandinave soit nettement moins ensoleillé que de nombreux autres pays européens, on y compte de plus en plus sur l’énergie solaire comme source alternative aux réacteurs nucléaires récemment fermés.

Le parc solaire de Skurup, construit par la société Alight, a été commandé par le grossiste en restauration Martin & Servera et pourra fournir la moitié de la consommation annuelle d’électricité de cette société. Selon Harald Overholm, directeur général d’Alight, ce projet illustre l’essor de l’énergie solaire en Suède, notamment dans le sud du pays.

« En Suède, l’énergie solaire est deux fois plus populaire que l’énergie éolienne dans les sondages d’opinion », a-t-il déclaré au service de presse Bloomberg. « Ça ne dérange pas, ça crée plus de biodiversité, ça n’exclut pas d’autres utilisations du terrain à long terme, il n’y a pas de modification de la vue sur l’horizon, on ne crée pas de bruit, il y a peu de choses à redire », énumère-t-il tous les avantages de son secteur.

L’abandon progressif de l’énergie nucléaire

La demande de panneaux solaires dans le sud de la Suède, tant chez les particuliers que dans les entreprises, est en hausse suite à la récente fermeture de deux des quatre réacteurs nucléaires du site de Ringhals. Des entreprises comme Martin & Servera ne veulent pas être dépendantes des importations (coûteuses) et font donc construire des parcs solaires. Les projets sont annoncés les uns après les autres.

L’hiver 2021-2022 a montré clairement que l’énergie nucléaire ne pouvait pas être simplement remplacée par des projets hydroélectriques ou éoliens. Le manque de capacité de production et la surcharge des réseaux obligent parfois le sud de la Suède à importer de l’électricité.

Manque de soleil

Il y a un problème, cependant. Durant la période la plus sombre du mois de décembre, le sud de la Suède ne bénéficie que de la moitié du nombre d’heures de soleil recensées à Munich, par exemple, ou d’environ un quart par rapport à Madrid. Par conséquent, l’énergie solaire ne pourra jamais remplacer parfaitement l’énergie nucléaire, qui est stable 24 heures sur 24.

Pourtant, une expansion massive des panneaux solaires à 2 gigawatts – soit à peu près la capacité qui a disparu avec les deux réacteurs nucléaires – en vaut la peine, ont déclaré des experts suédois en énergie à Bloomberg, car la capacité supplémentaire pourra au moins faire baisser les prix de l’électricité dans le sud de la Suède.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20