La Russie compte plus de guérisseurs que de médecins

Chaque année, le secteurrusse des services occultes représente des milliards d’euros. Selonl’Académie des sciences de Russie, le pays compte 800.000guérisseurs occultes, contre 640.000 médecins.

En Russie, les hommesd’affaires ont l’habitude de consulter des médiums avant de conclureune affaire, les malades en phase terminale font confiance auxsorciers et aux sorcières et les épouses désespérées ont recoursà des guérisseurs pour soigner leurs maris de leur dépendance àla vodka.

Chute du communisme

67% des femmes russes ontà un moment donné demander de l’aide à un voyant, contre 25% pourles hommes, indique un sondage récent, rapporté par le quotidienThe Times. Tous les efforts afin de réprimer cette tendance ont parailleurs échoué.

Cette industrie propose également aux clients de les protéger contre leslicenciements en ensorcelant leurs patrons. Certainsmédiums se vantent même de pouvoir faire en sorte que les demandes deprêt soient toujours approuvées.

Selon certainspsychiatres, la fascination de la Russie moderne pour les sciencesoccultes trouve son origine dans la recherche de nouveaux systèmesde croyances après la chute du communisme. Toutefois, en Russie, lapassion pour la magie a des racines anciennes que même les autoritéssoviétiques n’ont pas pu éliminer. A une certaine époque, le Particommuniste faisait souvent référence à des forces impures dans sapropagande et Lénine avait l’habitude de qualifier ces ennemis de « vampires ».

Durant la perestroïka, latélévision d’Etat diffusait des séances de guérison psychiqueextrêmement populaires. Anatoly Kashpirovsky, un ancien lutteur, estsans aucun doute le guérisseur le plus célèbre sanctionné par leKremlin. Durant son émission, il traitait des millions detéléspectateurs. Actuellement, il continue ses tournées en Russie.Durant ses apparitions, les membres du public en délire s’effondrentlorsqu’il les touche du bout des doigts.

Un des concurrents de Kashpirovsky était Allan Chumak. Ce guérisseur affirmait êtrecapable de charger d’énergie de guérison les vases remplis d’eauque les millions de téléspectateurs plaçaient à côté de leurtélévision. Chumak est décédé l’année dernière. « Unevoix mystérieuse m’a donné des leçons assez formelles pendant unan et demi.Soixante minutes au total : une conférence de 45minutes, 10 minutes de questions/réponses avec une pause de 5minutes », expliquait-il à l’époque au correspondant de TheTimes.

Autorités

Selon certaines sources,le président Eltsine était également fasciné par le paranormal. Selon le scientifique Eduard Kruglyakov, tous les organesde sécurité de la Fédération de Russie employaient des médiums àla fin des années 1990.

« Rien ne prouve quePoutine croit à l’occultisme ou au paranormal. Toutefois, certainsde ses responsables auraient eu recours à des services magiques. « Ils viennent au milieu de la nuit pour que personne ne lesvoie. Je ne peux pas donner leur nom bien entendu », expliqueune guérisseuse.

Selon une autre voyante deMoscou, les autorités russes ont recours à des médiums lors de larelation avec d’autres Etats. « Chaque fois que desnégociations sont en cours, la Russie a toujours recours à unsorcier ou à un voyant. »