La plus grande usine de recyclage de batteries d’Europe traitera des dizaines de milliers de batteries par an : 95% des métaux recyclés

Le géant suédois des batteries Northvolt s’est associé à Norsk Hydro, un producteur d’aluminium norvégien, pour ouvrir une usine de recyclage des batteries de véhicules électriques. Hydrovolt, comme s’appelle la joint-venture entre les entreprises scandinaves, veut vendre son concept sur les plus grands marchés automobiles de notre continent.

Pourquoi est-ce important ?

On s'attend à ce que la demande de recyclage des batteries augmente considérablement, car les autorités réglementaires du monde entier exigent des constructeurs automobiles qu'ils éliminent les batteries en toute sécurité à la fin de leur vie.

Hydrovolt vient de lancer l’exploitation commerciale de ce qui est la plus grande usine de recyclage de batteries d’Europe, dans la ville de Fredrikstad, au sud de la Norvège. À partir de cette usine, Hydrovolt recyclera les batteries de voitures qui arrivent en fin de vie. L’installation peut traiter 12.000 tonnes de batteries par an, ce qui équivaut à environ 25.000 batteries de véhicules électriques, soit le nombre total de cellules arrivant en fin de vie en Norvège, pays pionnier en matière de véhicules électriques, rapporte le Financial Times.

Récupération jusqu’à 95% des métaux

Le processus de recyclage entièrement automatisé d’Hydrovolt permet de récupérer jusqu’à 95% des métaux contenus dans les batteries. Par exemple, Hydrovolt récupère le cuivre, le plastique, l’aluminium et un mélange de matériaux appelé « masse noire », qui contient les métaux précieux que sont le nickel, le manganèse, le cobalt et le lithium. « Avec notre approche, une bonne partie du matériau d’une batterie n’est jamais gaspillée ou jeté dans une décharge. Au lieu de cela, tout ou presque est récupéré et réutilisé dans la fabrication de nouveaux produits », indique la société.

L’aluminium récupéré par Hydrovolt sera probablement fourni à Hydro pour être réutilisé dans des produits en aluminium de qualité commerciale.

Un certain nombre de nouvelles idées visant à maximiser la réutilisation des matières premières se retrouvent dans l’ensemble de l’usine comme un système de tri des boues, qui est conçu pour capturer les matériaux utiles qui sont habituellement perdus dans les phases de recyclage mécanique.

Le marché des véhicules électriques le plus développé au monde

Hydrovolt a pour objectif de recycler 150.000 batteries de voiture par an d’ici 2025, et un demi-million d’ici 2030, et recherche des sites sur les plus grands marchés automobiles européens, comme l’Allemagne et la France. L’usine devrait se choisir un lieu dans le courant de l’année et commencer à fonctionner vers 2024.

Hydrovolt a choisi la Norvège parce qu’elle possède le marché de la voiture électrique le plus développé au monde, plus de 90% des nouvelles voitures vendues dans ce pays étant alimentées par des batteries.

Northvolt est le premier producteur européen de batteries à ouvrir une gigafactory dans l’extrême nord de la Suède, et la société vise à en ouvrir deux autres dans les années à venir. L’un serait en partenariat avec Volvo Cars, près de la base du constructeur à Göteborg, et l’autre se situerait en Allemagne. La start-up a pour objectif d’utiliser 50% de matériaux recyclés dans la production de ses batteries d’ici la fin de la décennie.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20