La plus grande bourse de cryptomonnaies du monde veut s’installer en Europe: Binance mise sur l’Irlande pour y établir son siège social

La plateforme d’échange de cryptomonnaies Binance envisage de s’installer définitivement en Europe. Binance a déjà établi trois filiales en Irlande en septembre. Serait-ce la fin des tracas réglementaires pour la plus grande bourse de cryptomonnaies du monde ?

Binance est sans aucun doute le marché de cryptomonnaies le plus important et le plus global au monde. La plateforme compte pas moins de 13,5 millions d’utilisateurs. Ces derniers mois, l’entreprise a connu de sérieux problèmes dans plusieurs pays. Dans plusieurs régions, la licence pour le marché numérique a été retirée ou sévèrement réduite.

Les régulateurs ont un problème particulier avec la façon dont Binance gère sa base de clients, mais aussi avec le fait que toutes sortes de crypto-actions soient proposées sur la bourse numérique.

Entretemps, Binance a imposé un vaste protocole Know Your Customer (KYC) aux nouveaux utilisateurs et les crypto-actions ont été interdites sur la bourse de cryptomonnaies. Néanmoins, Binance reste la cible des autorités de régulation. Dans certains cas, cela est lié à la nature itinérante de l’entreprise sans siège social. Binance veut maintenant faire quelque chose à ce sujet.

L’incarnation d’une structure décentralisée

Binance a toujours été une société pour les nomades numériques. Le fondateur canado-chinois Changpeng « CZ » Zhao a dirigé sa société de cryptomonnaies pendant la majeure partie de 2020 depuis un minuscule appartement de moins de 10 mètres carrés à Singapour. Binance a déjà tenté d’établir un siège à Tokyo, mais a rapidement essaimé à Hong Kong et à Taïwan.

Aujourd’hui, les 3 000 employés de la société sont répartis dans plus de 60 pays. En d’autres termes, la nature décentralisée des cryptomonnaies est pleinement incarnée par Binance.

Pour les régulateurs, cependant, cela sent le shadow banking et la tentative d’éviter les taxes. Le fait que la société soit actuellement enregistrée dans les îles Caïmans n’aide pas non plus.

Il semble maintenant que Binance soit prête à troquer ses origines nomades contre un siège social centralisé. Mais pourquoi l’Irlande ?

« Une structure centralisée pour un marché cryptographique centralisé »

CZ s’est rendu en Ouganda et à Malte, deux pays où les lois sur les cryptomonnaies et les taxes sont relativement laxistes. Là, il a été accueilli à bras ouverts par le président de l’Ouganda et le Premier ministre de Malte pour discuter du monde de la cryptomonnaie. Mais CZ a décidé de ne pas s’installer dans ces pays.

À Malte, le régulateur financier a également fini par se retourner contre Binance, émettant plusieurs avertissements selon lesquels la crypto-bourse n’avait pas l’autorisation d’opérer sur l’île méditerranéenne.

Il semble maintenant que Binance choisira l’Irlande. Le journal irlandais Independent a rapporté le 6 octobre que la société avait enregistré trois filiales dans le pays, toutes avec CZ comme directeur général.

L’Irlande qui a annoncé jeudi qu’elle était prête à réformer son système fiscal et à imposer les multinationales à hauteur de 15%.

Si Binance s’implante dans ce pays, cela donnerait plus de légitimité à la bourse de cryptomonnaies.

Dans une interview accordée à Reuters jeudi, CZ a déclaré ce qui suit au sujet de la nouvelle philosophie de Binance : « Historiquement, nous n’avons pas de siège social. Lorsque nous avons lancé Binance, nous voulions adopter des principes décentralisés. Cela signifie qu’il n’y a pas de siège social, pas de frontières et que l’on travaille à partir de différents endroits dans le monde. Il est désormais clair qu’il faut une structure juridique centralisée pour gérer une bourse centralisée. »

La décision de Binance ferait de la plus grande bourse de cryptomonnaies du monde une société dont le siège est européen. Cela pourrait également marquer la fin de la bataille de la société de cryptomonnaie avec les différents régulateurs. Cela pourrait s’avérer très méritoire pour ceux qui ont continué à soutenir CZ et ses employés pendant la crise réglementaire.

Lire aussi:

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20