La nouvelle Bourse de Pékin a débuté ses premiers échanges

La Chine a inauguré lundi à Pékin une nouvelle Bourse où s’échangent pour l’instant plus de 80 actions, principalement de PME innovantes, avec l’objectif d’améliorer l’accès au financement pour ce type d’entreprises.

Le géant asiatique comptait déjà trois grandes places boursières: dans sa capitale économique Shanghai (est), dans la métropole de Shenzhen (sud) et dans son territoire semi-autonome de Hong Kong (sud). La Bourse de Pékin vise à apporter un moyen supplémentaire de lever des fonds aux PME, car celles-ci éprouvent souvent des difficultés pour obtenir des prêts bancaires, encore plus dans le contexte actuel de ralentissement économique. Le lancement de la place boursière pékinoise intervient au moment où les régulateurs opèrent un tour de vis contre les grandes entreprises technologiques, accusées « d’expansion désordonnée » ces dernières années.

La plupart des compagnies cotées à la nouvelle Bourse de Pékin le sont déjà sur le NEEQ, une plateforme boursière d’échanges de gré à gré et destinée aux PME. Lancée en 2012, elle permet à ces entreprises de lever des fonds avant d’être cotées sur une grande Bourse. Sur les 81 entreprises actuellement cotées à la Bourse de Pékin, 71 proviennent ainsi du NEEQ et 10 autres ont été inscrites directement à la cote.

La Chine a déjà lancé ces dernières années de nouvelles places boursières locales afin d’améliorer le financement des PME, notamment en 2019 avec le « STAR Market », un « Nasdaq chinois » dédié aux valeurs du secteur technologique. Mais la nouvelle Bourse pékinoise permet en théorie de traiter plus rapidement les demandes d’introduction.

Toutefois, le succès de la place boursière sur le long terme « reste à voir », estime Hong Hao, analyste au sein du cabinet Bocom International. « Il faut que les entreprises cotées sur cette Bourse soient crédibles pour susciter suffisamment d’intérêt. La crédibilité est cruciale », souligne-t-il. Depuis l’an passé, les régulateurs chinois rendent plus exigeantes les introductions en Bourse d’entreprises chinoises aux États-Unis et les incitent à se coter sur les places boursières nationales.

Plus
My following

Wall Street à nouveau sous pression en raison des craintes liées au virus

30/11/2021 14:04

(ABM FN) Lundi, les bourses américaines ont pu se remettre partiellement des inquiétudes liées au coronavirus qui ont fait surface avant le week-end, mais mardi, la peur du virus semble être complètement revenue. A l'approche de la cloche d'ouverture à New York, les contrats à terme sur le S&P 500 sont en baisse de près d'un pour cent.

Selon Naeem Aslam, analyste de marché chez AvaTrade, les investisseurs se trouvent actuellement sur des montagnes russes.

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20