La manifestation contre Loukachenko est coordonnée depuis la Pologne par un jeune de 21 ans

EPA-EFE/TATYANA ZENKOVICH

Nexta Live’, une chaîne du service de messagerie Telegram, est à la base de la coordination des manifestations contre le régime du dictateur biélorusse Aleksandr Lukashenko. Son moment Ceausescu semble n’être qu’une question de jours.

Si Nexta Live comptait à peine 300.000 utilisateurs au début du mois, le nombre de membres dépasse maintenant les 2 millions. Seule la chaîne Telegram utilisée par le gouvernement indien pour obtenir des informations sur Covid-19 compte plus d’abonnés. On estime que Nexta Live atteint désormais près de 20% des 10 millions de Biélorusses.

Un récit minute par minute d’une révolution

Nexta Live collecte les informations transmises par les manifestants. Lors des manifestations de ces derniers jours, jusqu’à 250 messages de témoins oculaires ont été envoyés chaque heure. Il s’agit souvent de photos, de vidéos et de messages décrivant la situation dans la rue. Un compte rendu minute par minute d’une révolution.

EPA-EFE/TATYANA ZENKOVICH

Plus qu’un agrégateur de contenus, la chaîne prend une part active aux manifestations. Par exemple, Nexta Live fournit des informations sur les endroits où les gens sont à l’abri de la police et où l’eau potable est disponible. Les mouvements des services de sécurité sont également cartographiés ainsi que les services de secours.

Nexta Live est géré par une jeune équipe et provient d’un blog YouTube du même nom. Il a été conçu en 2015 par Stepan Svetlov, un étudiant de 21 ans qui opère désormais depuis la Pologne pour des raisons de sécurité. Il y étudie à l’Université de Silice à Katowice. Peu de temps après sa dernière visite à Minsk, ses parents ont reçu la visite des services secrets. Svelov, quant à lui, figure également sur une liste de personnes recherchées par le ministère russe des Affaires intérieures.

Un modèle pour d’autres régimes autoritaires

Dans une interview publiée l’année dernière sur le magazine Web Charter97, Svetlov a déclaré qu’il ‘voulait dénoncer tous les abus provoqués par Lukashekno en Biélorussie’.

Nexta Live, selon les propres mots de Svetlov, est entièrement financé par lui-même, par la publicité et par sa bourse d’étude.

Pourquoi est-ce important? Nexta Live a été l’un des rares médias à avoir réussi à contourner le blocus Internet (voir graphique ci-dessous) ces derniers jours. La combinaison de vidéos, de photos et de messages en fait une source d’information fiable pour les manifestants. Le modèle pourra bientôt être copié dans d’autres régimes autoritaires.