La Chine, une puissance mondiale ? Si elle veut le devenir, elle doit inspirer les autres, et non les effrayer

L’essor de la Chine est l’une des réalisations les plus remarquables de l’histoire mondiale récente. Bien que tout le monde en soit désormais conscient, les chiffres qui racontent l’histoire de la Chine restent impressionnants. Si beaucoup considèrent la Chine comme une puissance mondiale, d’autres remettent en question ce statut.

Le fait que le pays se transforme progressivement en une superpuissance économique et militaire n’est plus remis en question. Les chiffres que le pays peut présenter n’ont été égalés par aucune autre nation.

  • Depuis 1984, le revenu par habitant de la Chine a été multiplié par 26. Des centaines de millions de Chinois sont passés de la pauvreté à la classe moyenne.
  • L’espérance de vie a augmenté de 10 ans au cours de la même période.
  • Les personnes vivant sous le seuil de pauvreté représentent aujourd’hui 1% de la population, contre 88% à l’époque.
  • Entre 1990 et 2018, la part des États-Unis dans le commerce mondial est passée de 26,4 à 23,9% ; la part de la Chine est passée de 1,6 à 15,8%.
  • Il y a une génération, 80% de tous les pays commerçaient davantage avec les États-Unis qu’avec la Chine ; en 2018, la Chine était le principal partenaire commercial de 128 pays sur 190.
  • En 1999, la Chine a déposé 276 brevets auprès de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle ; en 2019, ce nombre est passé à près de 59.000.
  • La Chine a une population quatre fois supérieure à celle des États-Unis. Si son revenu par habitant était ne serait-ce que la moitié de celui des États-Unis, il serait deux fois plus important sur le plan économique.
  • Depuis 2012, la Chine a également contribué davantage aux forces de maintien de la paix de l’ONU que les États-Unis, la Grande-Bretagne, la France et la Russie (les 4 autres membres du Conseil de sécurité de l’ONU) réunies.

Chine : la vigilance est de mise, mais pas de panique

Des centaines d’autres chiffres prouvent l’essor de la Chine, et c’est une source de fierté pour ses 1,4 milliard d’habitants. Mais le pays ne connaît pas moins de problèmes que l’Occident : une population vieillissante, des marchés financiers opaques, de graves injustices sociales et culturelles internes.

Pourtant, le fait que la Chine devienne une superpuissance comparable aux États-Unis semble non seulement proche mais inévitable. Une puissance mondiale, alors ? Le journaliste allemand Gabor Steingart pense le contraire sur thepioneer.de. Il appelle à la vigilance face à l’engouement pour la Chine, plutôt qu’à la panique. Car, selon l’Allemand, le pays ne remplit pas une série de conditions qui justifieraient le statut de puissance mondiale.

1. Portée culturelle

Une puissance mondiale a, par définition, une portée culturelle qui dépasse les tonnes brutes de ses exportations. « L’Amérique a conquis le monde avec les jeans et le Coca Cola, avec Elvis Presley et Marilyn Monroe ; une armée glamour de stars hollywoodiennes réside encore dans le cœur de milliards de personnes », écrit Steingart. Combien de stars chinoises sont adulées à l’étranger ? « Pour résumer, la Chine impressionne, mais ne fait pas de vagues ».

2. Un aimant pour les migrants

Une puissance mondiale devrait être un aimant pour les migrants. C’est loin d’être le cas pour la Chine. Aux États-Unis, le dissident reçoit un prix Pulitzer ; en Chine, il est puni. « Ou pour le dire en une phrase : la Chine n’exporte pas de désirs, seulement des cauchemars. »

3. Économiquement vulnérables

Les taux de croissance actuels, surprenants pour un pays qui a récemment fait état d’une croissance de huit pour cent, sont soudainement à nouveau derrière ceux des États-Unis. La Chine – comme l’ont clairement démontré les politiques autoritaires contre le coronavirus – est économiquement fragile. Elle n’a pas la résistance au choc dont les économies occidentales ont su faire preuve.

L’Armée rouge n’est pas un atout, mais une menace

« Contrairement aux Américains, qui sont des invités bienvenus en Allemagne, en Pologne, en France et ailleurs, l’Armée rouge chinoise n’est pas un atout en mer de Chine méridionale, mais une menace. Les seuls partenaires en politique étrangère – Kim Jong-un et Poutine – ne sont pas des amis, mais des puissances qui ne peuvent survivre sans la Chine. »

[Steingart regarde peut-être un peu trop facilement à travers une lentille occidentale. Lorsqu’il s’agissait de condamner l’invasion de l’Ukraine par la Russie, 15 des 20 pays les plus peuplés du monde n’ont pas bougé. Dans le top 10, pas un seul pays, à l’exception des États-Unis, n’a voté en faveur de la résolution. La question est donc de savoir pourquoi ces pays condamneraient une éventuelle invasion chinoise de Taïwan. Si l’on en arrive là, la Chine aura sans doute plus de partenaires que les deux dictateurs susmentionnés.]

5. Une puissance mondiale repose toujours sur le pouvoir des idées nouvelles

« Une puissance mondiale s’appuie toujours sur le pouvoir des idées nouvelles. Sur le plan économique, une nation ne mérite le titre de puissance mondiale que si elle est le leader de l’innovation. La Chine, pays du charbon, premier émetteur de CO2 au monde, a certes fait d’énormes progrès dans le domaine des biotechnologies et de l’économie numérique, et il existe désormais une version chinoise de presque toutes les idées commerciales américaines. Mais ce sont des variantes, pas des alternatives. »

Une thèse précédemment exprimée par le penseur-entrepreneur américano-indien Naval Ravikant.

« Chaque fois que les gens disent que la Chine se comporte de manière si impressionnante : ‘Regardez le lancement de leurs fusées, regardez leur croissance économique, regardez les villes qu’ils construisent…’

Eh bien, appelez-moi quand ils auront inventé quelque chose de nouveau. Appelez-moi quand ils auront une idée incroyable que nous n’avons pas encore eue. Appelez-moi quand ils développeront une technologie que nous n’avons pas. Parce que jusqu’à présent, ce ne sont que des imitations. Ils profitent simplement de la technologie qu’ils ont obtenue de nous et l’utilisent maintenant à grande échelle parce qu’ils ont plus de monde.

Appelez-moi quand leur PIB par habitant dépassera le nôtre. Et appelez-moi quand ils développeront des vaccins, des médicaments, des générateurs d’énergie ou des vaisseaux spatiaux que nous ne pouvons pas fabriquer.

Appelez-moi quand l’État autoritaire parviendra à développer quelque chose de nouveau. Quand ils seront plus créatifs que nous,que leur art sera meilleur que le nôtre et que leur technologie surpassera la nôtre.

Appelez-moi quand ça arrivera et que la société libre et capitaliste sombrera. Je n’ai jamais vu cela se produire. »

Steingart : « La maxime de Mao Zedong est que le pouvoir politique vient du canon d’un fusil. Mais si la Chine veut vraiment devenir une puissance mondiale, elle devra inspirer les autres, et pas seulement leur faire peur. »

(CP)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20