La blockchain pour les nuls: Amazon aide les petites entreprises à intégrer Ethereum

Amazon Web Services (AWS)

Le géant techno permet désormais à n’importe quelle entreprise de créer et gérer ‘facilement’ la principale blockchain rivale du Bitcoin. Cet élargissement des services envisagé depuis longtemps chez Amazon montre que la technologie décentralisée poursuit son évolution dans notre économie.

Plus qu’une annonce, un signal fort. Le mastodonte de l’e-commerce Amazon, via sa division cloud computing AWS, élargit enfin ses services blockchain aux entreprises en offrant la possibilité d’intégrer ‘en quelques clics’ Ethereum à leurs réseaux.

Pour rappel, le protocole d’échanges décentralisés Ethereum a été inventé en 2014 par un prodige de l’informatique dont l’objectif était de corriger les limites techniques du Bitcoin. Son atout tient aux smart contracts, des contrats à l’exécution automatisée. Ethereum a récemment consolidé sa position de ‘blockchain de prédilection’ au travers du phénomène de finance décentralisée (DeFI). Elle sert en effet de base à 49 projets du top 50 des solutions DeFi en termes de valeur de marché. 

Mais comme pour toute technologie open source, l’aspect liberté d’utilisation ne signifie pas qu’elle est simple à utiliser. Amazon dresse le même constat: au fur et à mesure que les clients créent des applications basées sur Ethereum, ils trouvent la gestion compliquée et s’inquiètent de la fiabilité des données. C’est pourquoi, après deux années d’analyse, le géant techno a enfin décidé d’intégrer Ethereum dans ses services blockchain.

Source: Amazon Web Services (AWS)

Et en clair? Quelle utilité?

À l’instar d’autres acteurs majeurs embarqués dans la blockchain, Amazon revendique d’abord le gain d’efficience, pour la gestion administrative par exemple. Imaginons des entreprises exportatrices ou encore des banques. La blockchain permet à tous les acteurs d’effectuer des transactions et de traiter électroniquement les aspects administratifs de façon décentralisée et programmable. Cela évite les navettes incessantes de documents entre les intervenants et réduit significativement les délais.

La blockchain n’est pas l’apanage des grandes institutions. Les commerçants qui souhaitent améliorer leurs programmes fidélité pourraient très bien offrir à leurs clients une plus grande sélection de récompenses ou même agrandir le réseau de partenaires. Le traitement des profils et avantages ne doit alors plus passer par une kyrielle d’intermédiaires.

Dernier cas d’usage parmi d’autres, Amazon invoque le renforcement de la transparence et du contrôle des chaînes d’approvisionnement. Les bijouteries pourraient rapidement intégrer Ethereum au sein de leur réseau d’approvisionnement afin de connaître la provenance des pierres, suivre en temps réel le passage d’un fournisseur à l’autre, etc.

Lire aussi: