La Belgique devrait connaître en octobre sa plus forte inflation en 50 ans

Le Bureau fédéral du Plan a publié ses prévisions pour le mois d’octobre. La Belgique devrait connaitre une inflation proche des 12%, du jamais vu en 50 ans. Seule lueur d’espoir : il pourrait s’agir d’un pic, avant une retombée à 3,5% en 2023.

L’inflation au mois de septembre était officiellement de 11,27%. Mais nous n’avons pas encore touché le fond, ou plutôt atteint le pic. Selon le Bureau du Plan, ce pic sera atteint au mois d’octobre, avec une inflation à 11,85%.

Pire, si on ne tient compte que de l’indice santé (prix à la consommation sans l’alcool, le tabac et les carburants), sur base duquel est décidée l’indexation automatique des salaires, des allocations sociales et des loyers, l’augmentation sera de 12,11%.

  • Sur base annuelle, le taux d’inflation devrait s’élever à 9,3% en 2022 et 6,7% en 2023, contre 2,44% en 2021 et 0,74% en 2020.
  • L’augmentation de l’indice santé serait lui de 9,0% en 2022 et 7,3% en 2023, contre 2,01% en 2021 et 0,99% en 2020.
Bureau fédéral du Plan

Indexation automatique

Il y aurait 4 autres dépassements à venir de l’indice pivot. Par conséquent, les salaires et allocations seront augmentés de 2% en octobre 2022, en décembre 2022, en mars 2023 et en juin 2023, selon les prévisions.

Voilà qui ne plaira pas aux entreprises, elles aussi sont fortement touchées par les prix de l’énergie. D’après les chiffres, les salaires bruts ont augmenté de 23 milliards d’euros en 2 ans, et devraient encore augmenter en 2023 de quelque 8 milliards d’euros, rapporte L’Echo.

Mais dans le cadre du conclave budgétaire de la Vivaldi, un accord semble se dessiner autour d’un report des cotisations patronales sur cette indexation de 2023. Cela représente environ 1,3 milliard de cotisations. La longueur du report n’est pour le moment pas arrêtée. Certains au sein de la Vivaldi poussent encore pour supprimer purement et simplement ces cotisations patronales.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20