Kim Jong-un est annoncé (une nouvelle fois) dans le coma : sa sœur prête à prendre la relève

Minoru Iwasaki/Kyodo News via AP

La semaine dernière, Kim Jong-un aurait cédé certaines de ses fonctions. Aujourd’hui, selon plusieurs sources, on apprend que le dirigeant nord-coréen serait en fait dans le coma.

Kim Yo-Jong, la sœur de Kim Jong-un, ‘est actuellement en charge de la gestion quotidienne de la Corée du Nord’. Le chef du gouvernement avait déjà attribué certaines fonctions à sa sœur cadette la semaine dernière. Ce changement était la conséquence d’une trop grande pression sur les épaules du dirigeant. La véritable explication serait ailleurs: Kim Jong-un serait plongé dans le coma.

C’est en tout cas ce qu’annonce Chang Song-min, un ancien employé du président sud-coréen Kim Dae-jung. Selon cette source, Kim Yo-Jong serait devenue le numéro 2 de la Corée du Nord.

Cette année, Kim Jong-un est rarement apparu en public. Il y a même eu des rumeurs de sa mort. Finalement, cette spéculation a pris fin en mai, lorsqu’il a fait une visite de courtoisie dans une usine de son pays. Une opération com’ qui ne trompe pas, toutefois. Le dirigeant nord-coréen à des problèmes de santé.

La succession de Kim Jong-un

Quelque chose semble changer à tête de Pyongyang. Hormis les spéculations sur une crise cardiaque, l’homme parait en surpoids et son organisme doit supporter les fortes pressions inhérentes à sa position.

Toutefois, Kim Jong-un n’a pas de successeur officiel et sa vie privée est tellement protégée qu’on ne sait pas s’il a des enfants ou non. Mais même si tel était le cas, ces derniers seraient trop jeunes pour prendre sa succession.

Kim Yo-Jong

Il y a peu de temps, la sœur de Kim Jong-un a fait son apparition au sein de la bureaucratie nord-coréenne. Certains doutent encore d’un véritable lien de fraternité entre Kim Jong-un et Kim Yo-Jong.

Une tromperie serait néanmoins une catastrophe pour les personnes au pouvoir, car la jeune femme grimpe les échelons à toute vitesse. Elle pourrait très prochainement être nommée ministre de la Propagande. Leur nom de famille laisse sous-entendre qu’ils font partie de la même dynastie, ce qui est très important pour la construction du mythe nord-coréen entourant le leader.

Le fait qu’elle prenne les rênes du gouvernement indique qu’elle est le successeur non officiel au trône de Kim Jong-un. En Corée du Nord, il est très rare qu’une femme obtienne un tel niveau de pouvoir, mais Kim Yo-Jong semble bien maitriser la ligne du Parti.

Aucun rapport officiel sur la santé de Kim Jong-un n’est publié ou à prévoir. Les informations restent donc à prendre avec des pincettes, puisqu’elles proviennent d’un des grands rivaux de l’État totalitaire, la Corée du Sud.