Joe Biden inaugurera une nouvelle génération du Air Force One

L’un des deux Air Force One toujours utilisés par les présidents (Isopix)

L’avion présidentiel, connu sous le nom d’Air Force One, va être changé d’ici 2024, après 30 ans de bons et loyaux services. Il faudra dire adieu aux deux Boeing 747 bleu et blanc que l’on connait tant. Des 747-8i presque neufs prendront le relais, avec – peut-être – un tout nouveau look.

Tous les 30 ans, les avions présidentiels sont renouvelés, comme ils le seraient dans une compagnie aérienne ordinaire. Les derniers Air Force One ont été inaugurés par George Bush (le père) qui l’a inauguré. Depuis il a été utilisé par 5 présidents dans États-Unis et Joe Biden sera le 6e a s’installer dedans lors de ses prochains voyages.

L’actuel Air Force One lors du dernier voyage de Donald Trump (Isopix)

Le 46e président des États-Unis aura normalement la chance de s’installer dans la nouvelle génération d’Air Force One. Les avions présidentiels seront changés en 2024. Et cela représente un certain coût: 5,3 milliards de dollars, selon DefenseOne.

Ces nouveaux avions sont les petits bébés de Donald Trump, qui ne pourra sûrement jamais monter dedans. Au cours de son mandat, il a peaufiné les détails de ce dossier. Et voici les caractéristiques qu’on connait déjà.

Boeing 747-8i

Les prochains avions présidentiels seront des Boeing 747-8i dont les premiers modèles datent de 2011. Pour réduire les coûts, l’administration américaine a pensé à acheter des avions en seconde main.

L’avion présidentiel sera un Boeing 747-8i (Isopix)

Au final, le président profitera d’avions presque neufs. L’armée de l’air a profité de l’annulation d’une commande de deux Boeing suite à la chute de la compagnie aérienne russe, Transaero. Les Etats-Unis ont donc racheté ces avions déjà prêts à un moindre coût. Le coût de la transaction est estimé à 390 millions de dollars.

Un nouveau look

Donald Trump n’appréciait visiblement pas trop les couleurs des actuels Air Force One. Le bleu ciel et blanc seront bientôt de l’histoire ancienne. Les nouveaux modèles devraient être blanc, bleu foncé et rouge, comme l’est le drapeau des États-Unis. L’inscription United Stats of América sera maintenue. C’est en tout cas le style que veut leur donner Trump. Il possédait d’ailleurs une petite maquette sur son bureau lorsqu’il était encore à la maison blanche.

Maquette affichant les nouvelles couleurs du Air Force One (Isopix)

Toutefois, le nouveau design ne semble pas avoir encore été imposé sur les avions. Joe Biden pourra donc décider de revenir aux anciennes couleurs ou alors créer un tout nouveau style. Le dossier est à présent entre ses mains.

L’intérieur

La transformation des Boeing d’avions commerciaux de 467 passagers à un avion présidentiel est ce qui coûte en réalité le plus cher. Il faut installer des outils de l’armée de l’air qui ont pour but de protéger le président. Mais il faut aussi refaire tout l’intérieur. Le président a ses propres appartements de l’avion, un bureau de travail, une pièce pour accueillir des invités ou la presse, une salle avec des dizaines de lignes téléphoniques, une cuisine, etc.

Le 747-8i étant plus grand que son prédécesseur, l’intérieur pourra être réaménagé. Certaines pièces seront peut-être agrandies, comme le bureau présidentiel ou la pièce d’échanges avec les journalistes.

Selon Business Insider, Boeing aurait proposé plusieurs alternatives pour réduire les coûts:

  • Installer la configuration présidentielle sur un seul des deux avions et un intérieur VIP standard pour l’autre.
  • N’acheter qu’un seul 747-8i et conserver un des anciens Boeing.
  • Installer deux intérieurs VIP

Mais l’US air Force les a toute refusées. Les installations partiraient donc sur deux configurations présidentielles.

Aspects techniques

Les nouveaux Air Force One pourront voler sur une distance maximale de 10.900 km. Le président pourra sans problème relier les 4 coins du monde sans se poser. Mais cela signifie que l’avion présidentiel n’aura plus une durée de vol illimité. Les actuels avions peuvent en effet être rechargés en fuel en vol. Cet aspect permettait en cas de guerre de ne jamais se poser, mais il n’a jamais été utilisé. L’US Air Force l’a donc abandonné sur les nouveaux modèles.

Toutefois, les 747-8i profitent de moteurs bien plus avancés que les 747 originels. Bien que l’avion soit plus gros, il consomme beaucoup moins. Selon DefenseOne, l’armée de l’air fera une économie de 1,8 milliard de dollars sur le carburant grâce à ces nouveaux modèles.