Janet Yellen a une idée pour juguler l’inflation: « Abaisser les droits d’importation sur les produits chinois »

Janet Yellen, la secrétaire américaine au Trésor, propose de réduire les droits d’importation sur les produits chinois. Elle fait spécifiquement référence aux droits de douane que l’ancien président Donald Trump a élevés lorsqu’il occupait la Maison Blanche.

S’exprimant lors de la conférence Reuters Next, Mme Yellen a déclaré que les droits de douane de 25% sur les produits chinois contribuent à une inflation élevée aux États-Unis. Le président précédent avait augmenté ces tarifs pendant son règne. « Et les tarifs douaniers que Trump a introduits causent parfois des problèmes sans réelle justification stratégique », a-t-elle ajouté. L’inflation américaine a atteint les 6,2% en octobre, soit le niveau le plus élevé depuis 30 ans.

Exemptions de droits d’importation

Le droit d’importation ne s’appliquait pas à une sélection de produits chinois jusqu’à la fin de 2020. La représentante américaine au commerce, Katherine Tai, a lancé un nouveau processus d’exemption ciblé dans le cadre de ses discussions avec les responsables chinois sur l’accord commercial « phase 1 » signé début 2020.

Selon Mme Yellen, la liste des produits qui seront exemptés d’une taxe à l’importation est l’une des mesures que l’administration Biden souhaite prendre pour atténuer les pressions sur les prix. Le gouvernement souhaite également travailler avec les ports et les entreprises privées, entre autres, pour débloquer les chaînes d’approvisionnement et permettre aux produits d’arriver jusqu’aux consommateurs.

Alléger la pression sur les prix

« Il s’agit d’un processus par lequel les tarifs peuvent être réduits. Et je pense que cela peut être utile », a-t-elle déclaré à propos de ce processus visant à réduire les droits de douane à l’importation. « Encore une fois, ce n’est pas une décision révolutionnaire. Mais ce sont des choses que nous faisons pour essayer d’atténuer ces pressions sur les prix. »

Mme Yellen a également déclaré qu’aucune visite en Chine ne figurait actuellement sur son agenda. Elle compte toutefois poursuivre les discussions avec son homologue chinois Liu He sur diverses questions économiques.

La Réserve fédérale, elle aussi, semble vouloir passer à la vitesse supérieure pour freiner l’inflation. Jerome Powell, le président de la banque centrale américaine, a déclaré mardi que le programme d’achat pourrait éventuellement être arrêté plusieurs mois plus tôt que prévu. Il a également ajouté qu’il n’utiliserait plus le mot « transitoire » pour parler de l’inflation.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20