Iran/États-Unis, le point: ‘Aucune victime’ mais de nouvelles sanctions, annonce Trump

En représailles à la frappe américaine qui avait tué à Bagdad le général iranien Qassem Soleimani la semaine dernière, l’Iran a envoyé une vingtaine de missiles contre deux bases irakiennes utilisées par l’armée américaine. Le point sur la situation.

  • Les forces armées iraniennes ont lancé 22 missiles sol-sol contre deux bases militaires en Irak, celles d’Aïn al-Assad et d’Erbil. Elles ont revendiqué la mort d’au moins 80 soldats américains. De leur côté, les États-Unis ont dit ne déplorer aucune victime, mais que l’armée était toujours en train d’évaluer la situation.
  • Le guide suprême de la Révolution, Ali Khamenei, a qualifié l’attaque de ‘gifle à la face’ des États-Unis. Il cependant déclaré qu’il faudrait faire plus pour mettre fin à la présence américaine dans la région et venger la mort du général Soleimani.
  • Les compagnies aériennes internationales ont modifié leurs routes commerciales afin d’éviter les espaces aériens iranien et irakien.

Lire aussi: Aucun survivant au crash d’un Boeing à l’aéroport de Téhéran

  • Le Premier ministre irakien affirme avoir été informé par l’Iran peu avant l’attaque. Un élément qui fait dire aux experts que la République islamique ne cherche pas l’escalade à tout prix dans ce conflit.
  • Nous ne cherchons pas l’escalade ou la guerre, mais nous nous défendrons’, a d’ailleurs déclaré Mohammad Javad Zarif, le chef de la diplomatie iranienne.

Trump: ‘Aucune victime’

Dans une allocation à la Maison Blanche, Donald Trump a confirmé ce mercredi qu’aucune victime n’était à déplorer dans les rangs de l’armée américaine et que les dégâts occasionnés par l’attaque de missiles étaient limités. ‘L’Iran semble se retirer, ce qui est une bonne chose pour toutes les parties concernées et une très bonne chose pour le monde’, a-t-il par ailleurs déclaré.

Le président américain a néanmoins annoncé que de nouvelles sanctions seraient mises en place, sans en préciser la nature, et ce ‘jusqu’à ce que l’Iran change d’attitude’.

‘Tant que je suis président, l’Iran n’aura pas l’arme nucléaire’, a-t-il une fois de plus martelé.

Donald Trump compte par ailleurs demander à l’Otan de s’impliquer ‘beaucoup plus’ au Moyen-Orient.

Et le président américain de conclure: ‘Les États-Unis sont prêts à faire la paix avec tous ceux qui la recherche’.

Lire aussi: L’Iran attaque les États-Unis de front: ’15 missiles’ à destination de bases américaines

Plus
Lire plus...
Marchés