Est-il à nouveau intéressant d’investir dans des comptes à terme ou dans des bons de caisse ?

En raison de la récente augmentation des taux d’intérêt par la Banque centrale européenne (BCE), certaines petites banques ont augmenté les taux d’intérêt sur les comptes à terme et les bons de caisse. Ces produits d’investissement constituent-ils une bonne alternative au compte d’épargne à faible taux d’intérêt ?

Le mois dernier, la BCE a relevé ses taux d’intérêt pour la première fois en onze ans. Le régulateur est allé jusqu’au bout avec une augmentation de 50 points de base. Les premiers effets de cette décision politique sont déjà visibles aujourd’hui : les grandes banques CBC et BNP Paribas, par exemple, ont dit adieu aux taux d’intérêt négatifs ce mois-ci. ING suivra en septembre.

Compte à terme et bons d’épargne à taux d’intérêt plus élevé

NIBC Direct a été la première banque à augmenter le taux d’intérêt sur un compte d’épargne réglementé. En juillet, la banque en ligne a relevé le taux d’intérêt du compte Fidélité de 0,15 à 0,2 %.

Maintenant, la banque modifie également le taux d’intérêt sur le compte à terme, selon De Tijd. Le 9 août, le taux d’intérêt brut des comptes à terme d’une durée de deux à dix ans passera à 0,75 %. Jusqu’à présent, la banque n’offrait que 0,1 % sur des durées de cinq ans et encore moins sur des durées plus courtes.

NIBC Direct n’est pas la première banque à prendre une telle décision. La VDK Bank a déjà augmenté le taux d’intérêt des certificats d’épargne bancaire au début du mois. Dans cette banque de Gand, vous recevrez désormais 0,85 % brut si vous investissez dans un certificat d’épargne bancaire d’une durée de six ans. Depuis le 3 août, les comptes à terme de CKV offrent 1 % sur un à trois ans, 1,25 % sur cinq ans et 1,50 % sur dix ans. De Tijd note que les grandes banques maintiennent actuellement inchangés les intérêts des comptes à terme et des bons de caisse.

Une alternative au livret d’épargne ?

Pourquoi les banques sont-elles prêtes à augmenter le taux d’intérêt des comptes à terme plus rapidement que le taux d’épargne ? Un compte à terme a une durée plus longue qu’un livret d’épargne, le capital est immobilisé pendant une période déterminée, par exemple cinq ans. Les banques examinent les taux d’intérêt du marché pour une durée similaire. L’OLO (abréviation d’Obligation Linéaire/Lineaire Obligatie) à cinq ans est pour le moment de 0,9 %. Le taux à dix ans est à un point de base de 1,5 %.

Nos économies, en revanche, sont disponibles à tout moment. C’est pourquoi on parle de dépôts à court terme. Les banques basent leurs calculs sur le taux de dépôt de la BCE. Après la récente augmentation des taux d’intérêt, ce taux est de 0 %. Les taux d’intérêt à court terme augmentent donc moins vite que les taux d’intérêt à long terme.

Si vous ne voulez pas prendre de risques en investissant dans des actions, par exemple, vous pouvez envisager d’investir dans des bons d’épargne ou des dépôts à terme. Le rendement est plus élevé qu’avec les comptes d’épargne, où vous devez généralement vous contenter d’un taux d’intérêt de 0,11 %. Par ailleurs, les dépôts sont également protégés par le système de garantie des dépôts jusqu’à 100.000 euros par personne et par institution financière.

Remarque importante : les montants que nous avons mentionnés ci-dessus sont bruts. Par conséquent, vous devrez payer une retenue d’impôt de 30 % dessus. Si, par exemple, vous ouvrez un compte à terme d’une durée de 10 ans, il vous reste 1,05 % net des frais bruts (1,5 %), ce qui est encore presque dix fois plus que ce que vous obtenez sur un compte d’épargne. Cela dit, ces bénéfices ne compensent toujours pas l’inflation galopante. La vie dans notre pays est par exemple devenue 9,6 % plus chère le mois dernier.

N’oubliez pas que vous immobilisez votre capital pour une durée déterminée, et les banques peuvent vous refuser de verser le capital avant l’échéance.

MB

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20