Horeca, monde de la nuit, école: les assouplissements attendus lors du Codeco de ce vendredi

Ce vendredi 11 février, le baromètre coronavirus pourrait passer en code orange si la situation sanitaire continue de s’améliorer dans le pays. Cela signifierait des assouplissements pour de nombreux secteurs. Il est notamment question d’une réouverture du monde de la nuit.

Depuis un peu plus d’une semaine, les chiffres du coronavirus vont dans la bonne direction dans notre plat pays. Une tendance qui s’est poursuivie cette semaine, de sorte que le Premier ministre a décidé d’organiser un nouveau Comité de concertation ce vendredi pour discuter de la situation, ainsi que d’éventuels assouplissements des mesures Corona.

Vers une réouverture du monde de la nuit ?

En prévision du prochain Codeco, mais aussi de la décision du monde de la nuit de forcer leur réouverture, Alexander De Croo a pris la parole sur Instagram. Sous une publication, il fait part de sa « compréhension pour les difficultés vécues par les exploitants de discothèques et de night-clubs ». Ces derniers « font partie des secteurs les plus durement touchés. La situation a été et reste incroyablement éprouvante pour eux ». « Mais pour le monde de la nuit comme pour tous ceux qui aiment sortir, il y a des perspectives », a-t-il écrit.

Une lueur d’espoir ? En effet. « Le baromètre Corona prévoit qu’en code orange, les activités telles que la vie nocturne peuvent redémarrer », a rappelé le Premier ministre, soulignant que lui aussi attendait avec impatience le prochain Codeco. Celui-ci devrait d’ailleurs permettre de « franchir une étape ».  

Vers un assouplissement du port du masque dans les écoles ?

Depuis la reprise des classes début janvier, le port du masque est obligatoire dans l’enseignement dès l’âge de 6 ans. Une règle que le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Pierre-Yves Jeholet (MR), souhaiterait modifier. Il plaidera en effet pour que seuls les enfants de 10 ou 12 ans soient contraints de porter un masque à l’école, rappelant que l’utilité sanitaire du port du masque à l’école n’avait jamais fait l’objet d’un consensus scientifique.

Horeca, évènements publics et culture

Le code orange du baromètre coronavirus implique également la suppression d’une heure de fermeture pour l’Horeca, qui est fixée à minuit à l’heure actuelle. Aucune limite ne sera appliquée concernant le nombre de personnes à table. Concernant le port du masque, ce dernier restera obligatoire pour le personnel, mais plus pour les clients. En revanche, l’utilisation du Covid Safe Ticket restera de mise.

Les cinémas, théâtres, compétitions sportives avec places assises verront leur capacité augmenter, avec la possibilité de supprimer les plafonds, si la norme de la qualité de l’air est respectée. Le port du masque restera cependant obligatoire.

Pour ce qui est des évènements publics, le CST sera toujours de mise. La capacité sera toujours limitée à 50 personnes à l’intérieur et à 100 personnes à l’extérieur, mais les évènements « dynamiques » où le public danse seront à nouveau autorisés. Quant aux « non-dynamiques » (concerts assis, match de foot), le masque pourra ne pas être porté, mais sera conseillé si la distanciation n’est pas respectée. Pour les festivals et autres fêtes en extérieur, le masque ne sera obligatoire que pour le personnel.

Reste plus qu’à attendre l’officialisation des assouplissements. Ils devraient être annoncés lors d’une conférence de presse, au terme du Codeco de demain.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20