Et maintenant, quelles sont les prochaines étapes du programme Artemis vers la Lune?

Photo historique de Buzz Aldrin sur la Lune en 1969 (Image Science And Analysis Laboratory, Nasa-Johns / Science Photo Library – Isopix)

La dernière partie de la fusée Space Launch System (SLS) semble avoir réussi son dernier test haut la main. C’est la fin du Green Run qui avait pour but de vérifier chaque partie de la fusée. Mais nous sommes encore loin de l’étape finale du programme Artemis qui doit ramener l’homme sur la Lune. Que va-t-il donc se passer maintenant ?

La principale partie de la fusée était testée ce jeudi au Stennis Space Center du Mississippi. L’engin mesure plus de 64 mètres de haut et contient les principaux réservoirs de la fusée qui vont lui permettre de décoller et d’atteindre son orbite. Il est également équipé de 4 moteurs RS-25. L’étage central devait réussir le test du ‘hot fire’ – du ‘feu brulant’ en français -, c’est-à-dire maintenir les moteurs allumés pendant 8 minutes. Et ce fut un grand succès. Les 4 moteurs se sont allumés et ont développé une poussée de 7,14 millions de newtons, suffisamment pour atteindre la Lune.

Les ingénieurs vont maintenant rassembler toutes les données collectées pendant ce test pour vérifier que tout a bien fonctionné comme prévu. Si les données sont exactes, la partie centrale pourra rejoindre le centre spatial Kennedy en Floride où le reste de la fusée SLS l’attend. Ce test conclut la Green Run checklist, qui devait tester chaque partie de cette navette spatiale.

Les 8 étapes de la Green Run Checklist pour tester la SLS (crédit: NASA)

Premier vol vers la lune

Si tout se passe bien, la première SLS pourra être assemblée dans les prochains mois et devrait rapidement être prête pour son premier et unique vol. Si on suit le programme de la NASA, le vol Artemis 1 devrait avoir lieu en novembre prochain.

Il s’agira d’un vol non habité, qui aura pour but de tester la fusée SLS dans les conditions réelles mais aussi de recueillir de nouvelles informations sur la Lune. La fusée sera lancée du Kennedy Space Center et elle propulsera la capsule Orion jusqu’à notre satellite naturel. Orion n’alunira toutefois pas. Il se contentera de la contourner et puis de revenir sur Terre. Cela durera 20 jours.

Premier vol habité

Ensuite, la NASA préparera une nouvelle fusée, encore un peu plus puissante. Certaines parties de la SLS ne sont en effet pas capables de revenir intacts sur Terre, contrairement à certains modèles de SpaceX. Il faut donc en général recommencer de nombreux travaux à chaque lancement. Une fois prête, elle pourra se lancer pour Artemis 2 prévue pour août 2023.  Cette mission accueillera 4 membres d’équipage qui auront pour but de guider la fusée vers l’orbite de la Lune. À nouveau, la SLS se contentera de contourner le corps céleste qui gravite autour de la Terre.

Enfin, Artemis 3 est prévu pour 2024. C’est le moment que tous les États-Unis attendent : le retour de l’homme sur la Lune. L’équipage a déjà été sélectionné et une femme fait partie du groupe. Une grande première dans l’histoire de la conquête spatiale. Cette fois-ci, Orion se posera bien sur la Lune. Deux des 4 membres devront rester dans la capsule pendant que les deux autres séjourneront 6 jours sur le sol lunaire. Le but est de savoir si la Lune pourrait accueillir des humains pour un séjour de plus longue durée. L’idée serait ensuite d’utiliser notre satellite naturel comme base permanente avant de partir sur Mars.

Sur le même sujet: