En 2022, la SNCB proposera des abonnements spéciaux adaptés au télétravail

Après une expérience-test plutôt concluante, l’opérateur ferroviaire belge compte proposer l’année prochaine le « flex-abo », une formule spécialement conçue pour les gens qui travaillent majoritairement à domicile.

C’est peu dire que le coronavirus a perturbé nos habitudes et notre perception du travail. Ce sont en particulier les déplacements vers le bureau et les interactions avec les collègues qui, pour de nombreuses professions, ont pris une tout autre dimension depuis que le télétravail est devenu une nécessité. Et la SNCB a prévu de s’adapter à cette nouvelle situation dès l’année prochaine: après une phase test menée depuis juin dernier auprès de sept grandes entreprises privées et publiques, l’opérateur belge des transports ferroviaires va généraliser sa formule d’abonnement conçue pour le télétravail, le « flex-abo« .

300.000 abonnés domicile-travail

Ce nouveau type d’abonnement ne sera disponible que via smartphone et sera en premier lieu proposé aux utilisateurs des grands clients, les entreprises qui fournissent à leurs employés un abonnement de train pour leurs déplacements professionnels, et qui représentent 70% des 300.000 abonnés domicile-travail. Cette première phase sera mise en place au deuxième trimestre de l’année. Ensuite elle sera proposée aux particuliers (les 30% restants, soit environ 100.000 personnes) entre la rentrée de septembre et la fin de l’année.

Cette nouvelle formule est censée s’avérer plus rentable pour les employés et les entreprises qui y ont recours ; deux options existent, une mensuelle et une autre annuelle.

L’abonnement annuel donne droit à 80 ou 120 jours de déplacement domicile-travail, soit une fréquence de deux à trois fois par semaine sur une année type d’environ 220 jours de travail prestés. L’abonnement mensuel, lui, donne droit à 6 ou 10 jours de déplacement, soit deux à trois jours de télétravail.

Sur les 7.000 abonnés à temps plein qui ont été testés, 2.600 ont opté pour ce flex-abo, ce qui s’avère plutôt intéressant, avec une majorité 80% pour l’abonnement annuel et 20% pour la fréquence mensuelle. Une majorité de 65% des personnes concernées ont opté pour un abonnement 3 jours travail-deux jours télétravail (soit 120 jours de déplacement annuel), 35% ont préféré l’option avec 3jours de télétravail (80 jours de déplacement).

Le tarif de cet abonnement, quand il sera proposé au grand public l’année prochaine, n’a pas encore été fixé, selon Le Soir. Et cette mise en œuvre demande encore un travail de coordination avec les autres services d’abonnement, que ce soit avec d’autres transports en commun comme ceux de la STIB et de la TEC par exemple, mais aussi avec les formules de parking proposées sur les terrains de la SNCB.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20