Eglise et scandale financier: le Vatican, arnaqué, pourrait perdre 116 millions d’euros dans la vente d’un immeuble à Londres

Le Vatican va perdre plus de 100 millions d’euros dans la vente d’un immeuble londonien au cœur d’un scandale financier. L’Etat pontifical l’avait acheté à un prix artificiellement haut.

La vente de l’immeuble au fonds américain Bain Capital avoisinera les 200 millions de livres (233 millions d’euros), soit environ 116 millions d’euros de moins que les quelque 350 millions investis par le Vatican en 2014 selon le journal britannique Financial Times, qui cite des sources anonymes.

Cet immeuble de luxe, situé dans le quartier chic londonien de Chelsea, est actuellement au cœur d’un vaste procès financier au Vatican. Dix personnes, dont l’influent cardinal Becciu, ancien bras droit du pape, sont jugées notamment pour fraude, détournement de fonds, abus de pouvoir et blanchiment, soupçonnées de financement opaque, via des hommes d’affaires italiens.

Cette acquisition à un prix surévalué – via des montages financiers hautement spéculatifs – a mis en évidence l’utilisation imprudente du Denier de Saint-Pierre, la grande collecte annuelle de dons dédiés aux actions caritatives du pape, générant des pertes substantielles pour les finances du Vatican. Finances qui, déjà, sont dans le rouge.

Cette affaire a porté un rude coup à la réputation de l’Église et du pape François, qui a accéléré ces derniers mois les réformes financières internes pour lutter contre la corruption.

Sollicité par l’AFP, le Vatican n’a pas souhaité réagir.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20