Des pionniers du Bitcoin à propos du Dogecoin: ‘Ça suffit !’

Dogecoin
Shutterstock/Isopix

Les entrepreneurs crypto des tous débuts regardent la folie entourant Dogecoin avec des sentiments… mitigés. Bien que la pièce rende la crypto populaire auprès d’une grande foule de (jeunes) spéculateurs, selon les pionniers, le message original risque d’être perdu.

Nic Carter, le co-fondateur de l’agence statistique Coin Metrics, est l’un des entrepreneurs crypto qui en a assez de toute l’attention portée au Dogecoin. Il appelle la spéculation autour du Dogecoin ainsi que d’autres devises ‘une industrie parallèle’ pour laquelle il a peu de sympathie. ‘La plupart d’entre nous sont dans la crypto pour des raisons idéologiques’, a-t-il déclaré à l’agence de presse Bloomberg. Soit dit en passant, il a perdu en cours de route les Dogecoins qu’il avait lui-même minés en 2013.

L’un de ces principes idéologiques est que la crypto – et le Bitcoin en premier lieu – est une alternative à un système monétaire traditionnel, qui crée de plus en plus d’argent et donc une inflation élevée. Le Bitcoin est conçu de telle manière que la création continue de monnaie n’est pas possible. Le stock de Bitcoins est mathématiquement limité à un maximum de 21 millions d’unités pouvant entrer en circulation. Le Dogecoin n’a lui pas une telle frontière intégrée, donc cela va à l’encontre de cette ‘philosophie anti-inflation’.

‘Il est temps de changer’

D’autres pionniers du Bitcoin soulignent que pratiquement aucune application logicielle n’est conçue pour le Dogecoin, contrairement au Bitcoin et à l’Ethereum. Aussi amusante soit-elle – et pour certains très lucrative – la spéculation autour du Dogecoin ‘est une perte de temps’, estiment-ils.

Barry Silbert, le fondateur de la société qui chapeaute le gestionnaire de crypto Grayscale, a profité de l’émission d’Elon Musk autour de Dogecoin, samedi soir, pour pousser la communauté DOGE à rejoindre le Bitcoin. Il a ajouté subtilement que son entreprise allait spéculer sur une baisse du prix du Dogecoin.

Bitcoin face à la concurrence

Alors que le Dogecoin (+33% en une semaine) et Ethereum ou l’Ether (+27% en une semaine) ont récemment explosé, le Bitcoin (-1% en une semaine) reste discret ces derniers temps autour de 58.000 $. Il existe plusieurs théories pour expliquer ce calme autour de la reine des crypto.

Certains analystes pointent à nouveau du doigt Elon Musk. Son entreprise de voitures, Tesla, a récemment vendu 10% de ses Bitcoins. ‘Pour tester la liquidité du marché’, a expliqué Musk. Mais les observateurs pensent qu’il était trop tôt pour supprimer progressivement l’investissement initial, qui ne date que de février.

Le corollaire de tout cela est que le poids du Bitcoin sur l’ensemble du marché de la cryptographie, qui vaut 2.500 milliards de dollars, est en baisse constante. BTC représente toujours 44% du marché total des cryptomonnaies, contre 19% pour l’Ether et 2,6% pour le Dogecoin.

La stabilité relative du Bitcoin peut rendre la plus grande crypto-monnaie moins attrayante pour les spéculateurs purs jus, mais elle ouvre des perspectives pour une percée en tant que moyen de paiement. En cas de fortes fluctuations des prix, les utilisateurs ne voudront soit pas l’accepter comme moyen de paiements (par crainte d’une perte de valeur importante), soit ne voudront pas lâcher leurs bitcoins (pour ne pas rater des gains de prix importants).

Pour aller plus loin: