Nouvelle découverte d’un gisement colossal de lithium : Téhéran se frotte les mains

L’Iran vient de faire une découverte cruciale. Le pays abriterait une réserve gigantesque de lithium, la deuxième la plus importante du monde. Mais encore faudra-t-il l’extraire et le livrer.

Pourquoi est-ce important ?

Le lithium porte le surnom d'or blanc. Le métal est en effet un élément clé pour la transition énergétique, car il est utilisé, entre autres, dans les batteries des véhicules électriques. Les réserves mondiales seront-elles suffisantes pour l'électrification du parc automobile ? Cette question fait toujours débat. La découverte d'un gisement important est donc une nouvelle bien accueillie par le secteur des VE et les politiques qui misent sur la transition pour réduire les émissions de dioxyde de carbone.

Dans l’actu : l’Iran a découvert une immense réserve de lithium.

  • « Pour la première fois en Iran, une réserve de lithium a été découverte à Hamedan », a expliqué un représentant du ministère de l’Industrie, des mines et du commerce à la chaine de télévision publique ce samedi, rapporte CNBC.
  • Selon les estimations du ministère, il y aurait 8,2 millions de tonnes de lithium dans cette réserve. Un beau pactole : il s’agirait en effet du deuxième gisement le plus important du monde. Le premier (9,2 millions de tonnes) se trouve au Chili, selon les données de l’US Geological Survey, une agence gouvernementale des Etats-Unis, relayées par le média économique.
  • Il n’est pas précisé sous quelle forme le lithium est contenu dans cette réserve. Il peut par exemple se trouver dans des roches ou dans sous forme de « sel » dans l’eau (appelée « saumure »).

Découvertes de réserves immenses : la liste s’allonge

Le contexte : ces dernières semaines, les annonces de découvertes de réserves géantes se suivent.

  • En Inde, un gisement de 5,9 millions de tonnes a été découvert en février.
  • La Norvège a découvert une quantité moins importante, à savoir 230.000 tonnes, fin janvier. Mais la réserve contient de nombreux autres métaux et éléments nécessaires à la transition énergétique.
  • Pareil pour la Suède. Deux semaines avant, elle avait découvert « le plus important gisement de terres rares d’Europe ». La quantité de Lithium estimée n’avait pas été indiquée.

L’Iran et les sanctions

Le détail : un gisement qui risque d’être difficile d’accès, notamment pour l’Occident.

  • Téhéran s’est vu imposer des sanctions par Trump, en 2018. Il avait unilatéralement, selon l’Iran et l’Europe, décidé de se retirer de l’accord conclu en 2015. Cet accord limitait les capacités de production d’uranium de l’Iran. Ces sanctions portent notamment sur le pétrole et le gaz iraniens.
    • Depuis, l’Iran enrichit en effet son uranium, et serait capable de produire la matière fissile nécessaire à la fabrication d’une bombe nucléaire.
  • Depuis, il y a également eu d’autres changements à niveau géopolitique. La Russie a envahi l’Ukraine et l’Iran soutient le dictateur russe Poutine avec des livraisons d’armes.
  • Des agissements qui ne vont pas faire en sorte que l’Occident abandonne les sanctions vis-à-vis de Téhéran, tout au contraire. On peut donc imaginer que cette réserve colossale de lithium, énorme manne financière potentielle du régime des mollahs, tombe aussi sous les sanctions ; comme d’autres produits « énergétiques » sont déjà visés.
  • Enfin, il reste aussi à voir si cette réserve est bien réelle et si l’estimation est correcte. Et si la République Islamique parvient à développer l’extraction du précieux élément.

Bonne nouvelle pour le secteur de VE

Zoom arrière : métal essentiel à la transition énergétique, notamment via les batteries des véhicules électriques.

  • En pleine expansion depuis quelques années, le prix du lithium est en train de connaître un sérieux coup d’arrêt. C’est que la demande pour des véhicules électriques (et des véhicules tout court) est actuellement en baisse, en raison du contexte de ralentissement économique mondial. Pareil pour les smartphones, dont les batteries contiennent aussi du lithium.
  • La découverte d’un énorme gisement de lithium pourrait aussi exercer une certaine pression sur les prix. Car l’offre (potentielle, car comme dit plus haut, il faut encore l’extraire et le livrer) augmente d’un coup et la demande ne change pas grandement.
  • Mais pour le secteur des véhicules électriques, c’est une bonne nouvelle. La question « y aura-t-il assez de lithium dans le monde pour assurer la transition énergétique » fait toujours débat. Voir la réserve mondiale gonfler de millions de tonnes peut rassurer les constructeurs. Ils sont d’ailleurs lancés dans une course à l’or blanc, et n’hésitent pas à se lancer dans le secteur minier directement (ou à s’associer de près avec le secteur), à l’instar de Tesla.
Plus
Array
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20