De toutes les matières premières, le prix du lithium a explosé les compteurs

+496% ! L’un des éléments essentiels aux batteries électriques a explosé en 2021, à 38.600 euros la tonne. Et c’est parti pour durer pour le lithium.

Vous le savez, le lithium est un élément essentiel pour le développement de nos batteries. Énergies renouvelables, voitures électriques… le lithium est l’un des piliers de la société de demain. La crise de la chaine d’approvisionnement caractérisé par une offre qui ne pouvait rencontrer la demande a fait exploser les prix en 2021, lors de la reprise.

L’augmentation du lithium dépasse, et de loin, toutes les autres augmentations des matières premières. À côté des 496% du lithium, seul le gaz peut tenir la comparaison (435% d’augmentation pour le TTF), selon les données de Trading Economics. Le cuivre (21%), le brent (47%), le charbon (105%), le lait (23%), l’huile de palme (29%) ou le café (85%) sont bien loin malgré les gros titres dans la presse.

Prix du LIthium en yuans.

Une demande crescendo

Et c’est parti pour durer. Selon l’Agence internationale de l’énergie, la demande va augmenter de 4.000% d’ici 20 ans.

Cela fera-t-il encore augmenter les prix ? C’est la question qui occupe toutes les chancelleries. Car du lithium, il n’en manque pas sur Terre. Pour l’heure, l’essentiel du lithium est issu de mines situées en Amérique du Sud et en Australie. Le métal est alors exploité en Chine qui en a le quasi-monopole.

L’Europe et les États-Unis se battent pour ne plus dépendre de l’Empire du Milieu. Le Vieux continent possède aussi de grands gisements, notamment en Allemagne, en France et même en Finlande. On estime que le sous-sol allemand peut alimenter un million de véhicules par an. En France, les gisements connus dépassent les 200.000 tonnes, selon le Bureau de recherches géologiques et minières françaises.

Le hic de cette indépendance continentale pour le lithium, c’est le coût environnemental. L’extraction de lithium nécessite d’énormes quantités d’eau qui obligent de puiser dans les nappes phréatiques, sans compter les traitements au chlore, la gestion des eaux usées, et la destruction d’habitats et de micro-organismes.

Se passer des énergies fossiles pour le tout à l’électrique ne sera pas un long chemin tranquille pour l’environnement, c’est une certitude.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20