Conservateurs, les Français ? Leurs marques préférées n’ont pas changé

Le top 50 des entreprises préférées des Français vient de tomber. En tête du classement, on retrouve Decathlon, Peugeot et Leclerc. Trois entreprises qui partagent une même position : proposer des produits accessibles au plus grand nombre.

Pour la troisième année consécutive, la chaine de magasins d’articles de sport occupe la première place du classement des entreprises préférées des Français réalisé par l’Ifop pour Eight Advisory et Le Journal du Dimanche. Elle est suivie de près par Peugeot pour la seconde année consécutive et par le distributeur Leclerc qui gagne une place et fait son entrée dans le trio de tête.

Alors que les pénuries ralentissent un grand nombre d’industries, que la flambée des cours de l’énergie et les problèmes d’approvisionnement laissent présager une réduction sur le pouvoir d’achat des consommateurs, les entreprises qui parviennent à maitriser leurs prix sont rares. Cela a joué un rôle déterminant dans le classement de l’Ifop, selon Stéphane Nénez, associé de Eight Advisory.

Un classement basé sur 6 critères

Pour établir son top 50, l’ifop a classé les entreprises françaises selon 6 critères, à savoir leur impact sur l’économie française (croissance, emploi), leur capacité à améliorer le quotidien des Français, l’envie qu’elles suscitent d’y travailler, leur capacité à proposer des produits ou des services innovants, leur implication en matière environnementale, leur capacité à donner une bonne image de la France. Le trio de tête a obtenu respectivement les notes de 12,18, 11,75 et 11,67 sur 20.

Decathlon premier, mais pour combien de temps encore?

« La domination de Decathlon s’avère toutefois être un peu moins hégémonique dans la mesure où l’entreprise ne l’emporte que sur 2 des 6 classements par critère (contre 3 l’année dernière): l’innovation et la marque employeur. Decathlon bénéficie néanmoins d’une présence sur le podium de 5 des 6 classements. Peugeot conforte sa seconde place pour la troisième année consécutive, l’entreprise continue ainsi à tirer à la fois les bénéfices de sa montée en gamme et du succès de sa stratégie d’électrification. Leclerc arrive sur le podium en troisième position, détrônant EDF reléguée à la 6e place. L’enseigne semble bénéficier de sa stratégie d’accélération de la digitalisation de la relation client, notamment à travers son système de Drive boosté par la crise sanitaire », indique le rapport.

« Les six critères d’appréciation donnent une image très précise de la cote des entreprises. Parmi les mieux placées, celles qui maîtrisent leurs relations clients, le numérique et leurs prix », a souligné Stéphane Nénez, associé de Eight Advisory.

Doctolib, boosté par la pandémie

Leroy Merlin et Yves Rocher clôturent le top 5. Ils sont suivis par EDF – qui a perdu 3 places –, Renault, Michelin et Danone. L’Oréal gagne une place et se trouve en 10e position. Un classement relativement semblable à celui de l’année dernière, mais on note tout de même une montée fulgurante.

La plateforme de prises de rendez-vous médicaux en ligne Doctolib a en effet gagné 21 places en un an, aidée par la pandémie de coronavirus. Elle est désormais 11e et a été gratifiée du titre de société qui améliore le plus le quotidien des Français.

Crédit : Eight Advisory et Le Journal du Dimanche
Plus
My following

Wall Street à nouveau sous pression en raison des craintes liées au virus

30/11/2021 14:04

(ABM FN) Lundi, les bourses américaines ont pu se remettre partiellement des inquiétudes liées au coronavirus qui ont fait surface avant le week-end, mais mardi, la peur du virus semble être complètement revenue. A l'approche de la cloche d'ouverture à New York, les contrats à terme sur le S&P 500 sont en baisse de près d'un pour cent.

Selon Naeem Aslam, analyste de marché chez AvaTrade, les investisseurs se trouvent actuellement sur des montagnes russes.

Lire plus...
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20