Quelques conseils pour payer moins d’impôts l’année prochaine

Avant la fin de l’année, il est bon de vérifier si vous profitez pleinement de tous les avantages fiscaux disponibles. Voici notre liste de bons conseils.

Pension et épargne à long terme

Les personnes qui épargnent pour leurs vieux jours par le biais de ce que l’on appelle le troisième pilier de la pension peuvent bénéficier d’un allégement fiscal. L’option la plus connue du troisième pilier est l’épargne fiscalement avantageuse.

  • Avec l’épargne-pension (et l’assurance épargne-pension) , vous pouvez économiser chaque année jusqu’à 990 euros, voire jusqu’à 1.270 euros avec le nouveau régime. Le montant que vous mettez de côté chaque année détermine l’importance de l’avantage fiscal.
    • Soit 25% pour ceux qui épargnent jusqu’à 990 euros, et 30% pour ceux qui dépassent ce plafond.
    • Prenez note du fait que le taux de 25% n’est intéressant que si vous épargnez au moins 1.188 euros par an. Si vous mettez de côté, par exemple, 1.100 euros, l’avantage effectif est de 275 euros. C’est moins que ce que reçoit une personne qui économise 990 euros – avec un avantage fiscal de 30%, ça lui fera 297 euros.
  • Si vous avez contracté un prêt immobilier après 2016 ou si vous n’êtes pas propriétaire d’un logement, vous pouvez également vous engager dans une épargne à long terme.
    • Cela permet de bénéficier d’un avantage fiscal de 30% sur les versements effectués au cours de l’année.
    • Le montant que vous pouvez déposer annuellement dépend de vos revenus professionnels. Dans tous les cas, vous pouvez mettre de côté un maximum de 2.350 euros grâce à l’épargne à long terme.
    • On notera que l’avantage fiscal pour la résidence secondaire se trouve dans le même panier fiscal que l’épargne à long terme.

Faire un don pour une bonne cause

Vous pouvez également bénéficier d’un avantage fiscal lorsque vous faites un don à une organisation caritative.

  • Dès que vous donnez au moins 40 euros, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt de 45% sur le montant versé. Il doit s’agir de dons uniques d’au moins 40 euros. Vous ne pouvez donc pas bénéficier d’une réduction d’impôt si vous répartissez ce montant minimum auprès de plusieurs organisations.
  • Seuls les dons à des institutions reconnues donnent droit à une réduction d’impôt. Vous pouvez consulter la liste ici.
  • En outre, le montant total de votre don ne peut dépasser 10% de votre revenu net total, avec un maximum de 392.200 euros (année de revenu 2022).
    • Par exemple, si vous avez un revenu net imposable de 40.000 euros, vous pouvez verser un maximum de 4.000 euros par an sous forme de don à une œuvre de bienfaisance.
  • Vous ne pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt que si le don est financier et personnel. Les recettes d’une collecte de fonds ou d’une action collective ne sont donc pas éligibles.

Installation d’une borne de recharge

Toute personne possédant une voiture électrique et souhaitant installer une borne de recharge à son domicile reçoit une aide financière du gouvernement.

  • Jusqu’à la fin de cette année, vous bénéficiez encore d’une réduction d’impôt de 45% sur vos dépenses. L’année prochaine, ce chiffre tombera à 30%.
  • Le montant maximal de la réduction d’impôts était de 1500 euros par station de recharge et par contribuable, mais il va passer à 1750 euros.
  • En 2024, la réduction d’impôt baissera encore à 15%, avant de disparaître complètement en septembre 2024.

Tax Shelter

Grâce à ce que l’on appelle le Tax Shelter, il est possible d’accorder aux jeunes entreprises un peu d’argent et d’obtenir en échange d’une réduction d’impôt. La réduction d’impôt est de 45% du montant investi dans les microsociétés ou de 30% du montant investi dans les petites entreprises débutantes. Vous pouvez investir de cette manière jusqu’à 100.000 euros.

Assurance protection juridique

Depuis 2020, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt lorsque vous souscrivez une assurance protection juridique. Vous pouvez verser jusqu’à 310 euros à des fins fiscales. La réduction d’impôt est de 40%, soit un maximum de 124 euros. N’oubliez pas qu’il s’agit d’une politique distincte. L’assurance assistance qui fait partie d’une police d’assurance automobile, par exemple, ne vous donnera pas droit à une réduction d’impôt.

Garde d’enfants

Les familles peuvent récupérer une partie du coût de la crèche et de la garde pré et post-scolaire via leur déclaration d’impôts. Concrètement, vous pouvez faire valoir jusqu’à 14,4 euros par jour de garde pour les enfants jusqu’à 14 ans. Cet âge est porté à 21 ans pour les enfants souffrant d’un handicap lourd.

  • La réduction d’impôt est de 45%, soit un maximum de 6,48 euros.
  • Le montant exact que vous pouvez inclure dans votre déclaration de revenus dépend de vos revenus.

(OD)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20