Comment jouer aux jeux vidéo est devenu rentable grâce aux cryptomonnaies

Depuis un moment déjà, jouer aux jeux vidéo est devenue une activité rentable pour de nombreux joueurs professionnels ou amateurs de « stream », mais une nouvelle opportunité s’offre désormais aux joueurs grâce aux cryptomonnaies.

La popularité croissante des monnaies numériques a mis les technologies sur lesquelles elles reposent sous le feu des projecteurs. C’est notamment le cas de la blockchain qui a permis l’ascension des NFT, ces droits de propriété sur des œuvres numériques dont l’historique d’achat et de revente est publiquement consultable, ainsi que la finance décentralisée (DeFi). Cela a également permis l’émergence des GameFi, un nouveau marché qui permet à tout un chacun de gagner des cryptomonnaies en jouant à des jeux vidéo.

Cette nouvelle tendance inverse totalement la logique de payer pour jouer puisqu’ici, il est surtout question de jouer pour gagner de l’argent. Pour entrer dans la course, les joueurs sont invités à acquérir – gratuitement ou non – des personnages et à les faire monter de niveaux en réalisant des quêtes ou en combattant des ennemis. Ils peuvent également amasser des objets de tous types qui seront représentés sous la forme de NFT, de même que leurs personnages. Jusqu’ici, les jeux vidéo pro-crypto – GameFi – ressemblent à s’y méprendre aux titres traditionnels. À quel moment peut-on se faire de l’argent ? En revendant tout simplement nos personnages désormais à un niveau élevé ou les objets que l’on a acquis durant nos explorations à d’autres joueurs débutants.

L’échange de personnages, de costumes, d’armes et de pièces d’or se fait la plupart du temps sur des plateformes de cryptomonnaies dédiées, mais le principe reste le même que pour l’achat et la revente de NFT traditionnels. Il est d’ailleurs possible de consulter l’historique de propriété d’un personnage puisque tout est conservé dans la blockchain, accessible publiquement. D’ailleurs, grâce à cette blockchain, chaque personnage et objet d’un jeu vidéo sera unique puisqu’identifié sous la forme d’un NFT. Une fois que tel ou tel personnage a été vendu, l’acquéreur peut jouer avec, le faire monter de niveau et le revendre par la suite.

Vente pyramidale

Pour que ce type de marché fonctionne, il faut que de nouveaux crypto-investisseurs enthousiastes se lancent dessus et rachètent ainsi les personnages ou les objets d’autres joueurs qui ont passé beaucoup de temps pour faire évoluer leurs personnages ou explorer la carte du jeu afin d’amasser un pactole. Un fonctionnement qui rappelle quelque peu un système de vente pyramidale, même si dans ce cas présent, les nouveaux investisseurs savent plus ou moins où ils mettent les pieds. La pratique commerciale n’est pas vraiment trompeuse, mais implique en effet que de nouveaux adeptes décident de prendre part au marché pour que les premiers joueurs puissent réellement se faire de l’argent.

Un concept qui n’est pas totalement nouveau

Vendre des personnages et des objets premium n’est pas quelque chose de nouveau. De nombreux joueurs expérimentés ont en effet déjà proposé leur service pour aider des novices à monter de niveau ou en leur proposant directement d’acheter un personnage, une arme ou de l’équipement puissant. D’autres se sont spécialisés dans l’accumulation et la revente de monnaies virtuelles.

Le concept de base des jeux vidéo pro-crypto – Axie Infinity, Cryptopop, Illuvium – n’est donc pas inédit, mais ces derniers simplifient grandement les transactions. L’implication de la blockchain permet d’éviter les arnaques puisque tout est tracé et consultable, mais rend également chaque objet et personnage de jeux vidéo unique ce qui lui confère effectivement une certaine valeur.

Aujourd’hui, la capitalisation boursière collective des jeux vidéo pro-crypto les plus populaires dépasse les 14 milliards de dollars et cela ne devrait cesser de croitre. Selon Justin Sun, fondateur de Tron, « GameFi sera la prochaine grande chose qui rendra la DeFi, les NFT et l’espace cryptographique dans son ensemble faciles à comprendre et à adopter. »

À lire également:

Plus
Lire plus...
Marchés