Changement de cap dans la vaccination belge: ‘On doit ralentir pour pouvoir administrer la 2e dose’

Coronavaccin Pfizer BioNTech
Isopix

La taskforce va opérer un revirement dans sa stratégie de vaccination sur le territoire belge. ‘À compter de la semaine prochaine, seules 54.300 doses par semaine seront administrées sur les trois Régions et la Communauté germanophone’, a-t-elle déclaré aujourd’hui.

‘Cette limitation est nécessaire pour garantir l’administration des deuxièmes doses, compte tenu de la diminution des quantités livrées par Pfizer dernièrement’, a déclaré la taskforce ce samedi. 

Elle a aussi précisé vouloir se constituer un stock de doses supplémentaires par mesure de précaution. Le nombre de doses couvrant ce stock étant plus ou moins équivalent au nombre de doses nécessaires pour vacciner des personnes sur une semaine. 

Les retards se succèdent

Cette annonce survient alors que ce matin, Astrazeneca a également annoncé que le volume de livraison de ses vaccins allait être réduit (de 60%). Ces difficultés seraient liées à des problèmes de production rencontrés au sein de l’usine belge d’AstraZeneca.

Le groupe ne peut produire autant de vaccins que prévu initialement, mais il continue d’augmenter sa production. La Belgique attend 7, 5 millions de doses de ce vaccin pour déployer complètement sa stratégie annoncée il y a quelques jours.

Lire aussi :